Le chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune va enfin s'adresser à la nation ce mardi 17 mars. Ce soir, Tebboune va certainement évoquer la question de la propagation du virus Covid-19 et les mesures que l'Algérie prend pour y faire face. 

Il faut dire que depuis la tenue du Conseil des ministres le 8 mars dernier, le président Tebboune n'a pas donné signe de vie. Au point où les Algériens se posaient des questions sur ce silence en période de crise. Certains sont allé jusqu'à soupçonner sa mise en isolement pour cause de contamination au coronavirus.

Abdelmadjid Tebboune parlera donc ce soir et évoquera certainement la pandémie mondiale du coronavirus qui frappe aussi l'Algérie. Il évoquera la situation en cours en Algérie concernant la propagation du coronavirus, notamment les moyens disponibles pour lutter contre le virus et les moyens à acquérir pour plus d'efficacité dans cette lutte.

Tebboune dira-t-il la vérité aux Algériens ?

Le chef de l'Etat aura-t-il le courage de dire la vérité aux Algériens ? Dira-t-il que l'Algérie ne dispose pas d'assez de moyens pour faire face à une épidémie de grande ampleur ? Il faut dire qu'il en est capable, dans la mesure où pour lui, ce sera une belle occasion de descendre en flammes le régime de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika. Ce dernier a effectivement laissé l'Algérie sans moyens de faire face à une simple épidémie alors qu'il a dépensé plus de 1 500 milliards de dollars en 20 ans de règne.

Abdelmadjid Tebboune saisira l'occasion pour appeler les Algériennes et les Algériens à respecter les consignes de prévention contre le Covid-19. Une occasion de les appeler à surseoir à leurs manifestations quasi quotidiennes en vigueur dans le cadre du Hirak. Il tentera de joindre sa voix à celles de tous les "Hirakistes" qui ont déjà lancé des appels pour la suspension temporaire des manifestations. Mais le chef de l'Etat ne manquera certainement pas de rappeler que l'Etat saura empêcher les irréductibles qui insistent sur le maintien des manifestations de rues.

Lire aussi : L’Algérie suspend ses liaisons aériennes avec 41 pays