L'Algérie ira-t-elle vers un confinement général pour lutter contre le coronavirus, comme c'est le cas en France, en Espagne et en Italie et quelques autres pays ? Sept pays en tout ont adopté le confinement général pour lutter contre le Covid-19, même si pour certains, le virus ne s'y est pas propagé de façon alarmante, comme le Danemark et la Belgique.

https://www.youtube.com/watch?v=FSNFdAIngwo

De nombreux Algériens crient leur colère après les mesures prises par les autorités pour faire face à la propagation du coronavirus. Pour eux, le confinement général doit être instauré pour empêcher les contaminations que causerait l'inconscience des gens. Et quand on parle d'inconscience, l'on pense tout de suite aux manifestants du mouvement populaire ainsi que certains pratiquants qui passent outre l'interdiction des prières collectives.

Mais les autorités sanitaires continuent à gérer la situation, de façon graduelle. En effet, le gouvernement a commencé par la suspension des vols de la compagnie Air Algérie vers certains pays, à commencer par la Chine, suivie de l'Italie. Le transporteur national a étendu ensuite cette mesure à d'autres pays comme l'Espagne, l'Arabie saoudite et le Maroc, avant d'intégrer la France ainsi des dizaines d'autres pays d'Europe, d'Asie, d'Afrique et du Moyen-Orient.

L'Algérie agit graduellement contre le coronavirus

Il faut dire que le chemin que prend l'Algérie semble aller vers le confinement général. Après avoir fermé toutes ses frontières et ordonné la fermeture de tous les lieux pouvant accueillir un certain nombre de personnes, l'Algérie a fini par décider la fermeture des cafés, des bars et des restaurants. Et ce, avant de passer à la fermeture de tous les établissements administratifs, économiques et commerciaux non essentiels, ce qui constituera le fameux confinement général.

Mais pour les autorités, il n'y a pas encore de confinement général parce que c'est prématuré. Le nombre de cas de contamination au coronavirus et le nombre de décès n'encouragent pas encore le confinement, comme c'est le cas en France et en Italie. Mais pour les partisans de cette méthode, il ne faut pas agir comme dans ces pays parce que l'Algérie ne dispose pas des moyens à la disposition du personnel médical en Europe.

Les moyens médicaux et hospitaliers manquent en Algérie

D'ailleurs, si des médecins ont appelé le peuple algérien à la prévention et à la mobilisation, d'autres tirent clairement la sonnette d'alarme quant au manque de moyens médicaux et hospitaliers pour faire face à une propagation de grande ampleur. Particulièrement en matière de réanimation. L'Algérie manque cruellement de lits de réanimation et de respirateurs susceptibles d'affronter une contamination de grande envergure au Covid-19.

C'est justement ce manque de moyens qui fait dire à de nombreux internautes qu'un confinement général est plus à même de contrer une propagation du coronavirus. Cependant certaines voix relativisent et remettent en cause la capacité de l'Algérie à assumer cette option extrême. Parce qu'il y a un prix à payer si l'Algérie opte pour cette méthode radicale.

Le confinement contre le coronavirus a besoin de beaucoup d'argent

En effet, ce n'est pas avec les quelques millions de dollars mobilisés par le gouvernement que l'Algérie ira vers le confinement général. Un confinement général a besoin de beaucoup d'argent. Certains pays comme la France, ont mobilisé des dizaines de milliards d'euros. Parce qu'il s'agit aussi de prendre en charge le volet économique. Ce volet compte notamment une aide à apporter à toutes ces entreprises qui ferment ou qui ralentissent leur fonctionnement.

Dans les pays développés, la mobilisation a servi ce volet économique. D'ailleurs, les gouvernements ont même mobilisé leurs banques centrales pour abaisser leurs taux directeurs. Plusieurs pays européens ont adopté ces mesures qui visent à préserver l'activité économique. Et c'est ce qui va manquer à l'Algérie qui affronte le virus avec une crise économique aiguë. En plus de la crise politique qui frappe les responsables de l'Etat d'un manque de légitimité criant.

Lire aussi : Alerte : L’Algérie prend de nouvelles mesures drastiques face au coronavirus