Plus de 1 200 Algériens revenant de France seront mis en quarantaine à partir de ce jeudi 19 mars au niveau de l'hôtel Mazafran, à Alger. Ledit hôtel, selon le ministère du Tourisme, est réquisitionné pour accueillir le plus grand nombre d'Algériens ayant séjourné à l'étranger. 

Il est établi que les émigrés et voyageurs ayant séjourné dans des pays étrangers sont la cause de la propagation du coronavirus en Algérie. Pour limiter la progression de cette pandémie, l'Etat a décider de mettre en quarantaine les voyageurs et ressortissants algériens qui regagnent le pays.

Des sites ont été réquisitionnés à cet effet. En effet, le ministre de la Santé a indiqué, mardi 17 mars, que des hôtels ont été mis à disposition pour accueillir les Algériens rapatriés. Parmi ces établissements, le Mazafran d'Alger, qui recevra, à lui seul, plus 1 200 individus, et ce, pour une période de 14 jours. Selon les responsables concernés, tout a été mis en place pour une prise en charge adéquate.

Notons que les opérations de rapatriement des Algériens bloqués dans des pays étrangers ont été entamées. Un navire de l'Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs est arrivé, mercredi 18 mars, au port d'Oran, à l'Est de l'Algérie. De provenance de Marseille, ledit navire a ramené 600 voyageurs qui devaient être mis en confinement au niveau du complexe les Andalouses de Aïn Turk, pendant 14 jours.

Notons que l'Ambassade de l'Algérie au Maroc a indiqué, mercredi 18 mars, que le dernier vol prévu pour le rapatriement des Algériens du Maroc a été programmé pour ce jeudi. L'ambassade a d'ailleurs fait appel aux  ressortissants algériens de se présenter au niveau de l'aéroport de Casablanca pour leur embarquement.

Pour rappel, les 82 cas confirmés en Algérie sont soit des patients ayant séjourné à l'étranger ou des personnes ayant été en contact avec des émigrés.

Lire aussi : Coronavirus : Plusieurs dépouilles d’Algériens bloquées en France