La Tunisie et le Maroc ont endurci, vendredi 20 mars, leurs mesures préventives pour lutter contre la propagation du coronavirus. La Tunisie a annoncé le confinement total et l'interdiction des déplacements et le Maroc l'état d'urgence sanitaire.

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a annoncé, vendredi 20 mars à l'issue d'une réunion du Conseil de sécurité, que de nouvelles mesures préventives ont été décidées pour enrayer le coronavirus. Il s'agit notamment du confinement sanitaire total, avec interdiction des déplacements, sauf en cas d'extrême nécessité. La président tunisien a également fait état du maintien du couvre-feu de 18 à 6 heures.

Par ailleurs, Kaïs Saïed a appelé les Tunisiens à ne pas céder à la panique, car « ces décisions sont prises pour votre sécurité », a-t-il assuré, invitant, au passage, ses concitoyens à respecter les mesures décidées par les autorités dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Le président tunisien a également fait comprendre que le confinement consiste à « rester à la maison et ne sortir qu'en cas de force majeure », indiquant que c'est l'Etat qui se chargera de répondre aux besoins vitaux en termes de sécurité, de santé et d'alimentation.

L'autre pays voisin de l'Algérie, le Maroc, a également décrété l'état d'urgence sanitaire « pour préserver la santé et la sécurité de la société », est-il noté dans un communiqué publié par le ministère de l'Intérieur. Cette nouvelle mesure prise par les autorités marocaines a pour but de limiter au maximum les déplacements de la population pour garder la pandémie de coronavirus sous contrôle.

Rappelons que le Maroc a enregistré son premier cas testé positif au coronavirus le 2 mars. Le royaume chérifien a très vite décidé d'une série de mesures pour contenir le Covid-19. Des dispositions qui n'ont été mises en place dans les pays européens qu'au stade 3 de la pandémie.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Vers un confinement général ?