La pandémie de coronavirus qui touche toute la planète est différemment subie par les pays affectés. En effet, alors que la Chine, d’où le coronavirus est parti, n’enregistre plus aucun nouveau cas, d’autres pays vivent une situation dramatique, notamment l’Italie, qui déplore des pertes humaines colossales, chaque jour.

Ainsi, les scénario italien est le plus dramatique à cause de plusieurs facteurs. Le pays a appliqué les mesures de confinement général tardivement et avec beaucoup de négligence. Les populations des premières zones touchées ont fui leurs villes vers d’autres destinations jusque-là épargnées, contaminant ainsi ces dernières et créant de nouveaux foyers. L’Italie, qui a décrété le confinement général, a laissé plusieurs service publics en activité, tels que les transport publics, qui sont un facteur majeur de la propagation du coronavirus. Les Italiens n’ont pas appliqué les mesures de confinement sérieusement au début de la pandémie. Ils ont continué à sortir et à se rassembler jusqu’à ce que le nombre des cas contaminés explose.

Qu’en est-il de l’Algérie ?

L’Algérie, qui voit le nombre de cas contaminés par le coronavirus grimper, se dirige inéluctablement vers les scénario à l’italienne. Jusqu’à ces derniers jours, le confinement n’est pas obligatoire. Les citoyens voyagent, se rassemblent et ne prennent pas au sérieux les alertes des spécialistes. De son côté, le gouvernement a pris beaucoup de retard pour fermer les aéroports qui accueillaient les ressortissants algériens arrivant de pays où le coronavirus s’est propagé  Les autorités tardent encore à décréter le confinement général, seule solution pour contenir le virus. Il faut ajouter à cela le retard pris dans le dépistage des personnes suspectées et qui ne sont pas toutes mises en isolement.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

La semaine décisive

Cette situation pousse les spécialistes à prévoir un scénario à l’italienne dans les jours à venir. Ils tirent la sonnette d’alarme sur la propagation du virus surtout que le taux de mortalité dans notre pays est le plus élevé au monde. L’Algérie est devant une semaine décisive. Elle doit rectifier le tir en urgence en appliquant un confinement strict des citoyens et des mesures d’hygiène draconiennes, faute de quoi les conséquences seront désastreuses. Le pays peut, dans ce cas, dépasser de loin l’Italie, surtout avec notre système de santé qui ne fonctionne qu’avec des moyens rudimentaires.

Lire aussi: Alerte : 139 cas de coronavirus confirmés, dont 15 décès en Algérie