Le chef de l'Etat, Abdelamadjid Tebboune, a décidé d’instaurer le confinement total à domicile dans la wilaya de Blida pour faire face à la propagation du coronavirus. C'est ce qu'a indiqué le communiqué sanctionnant de la réunion du haut conseil de sécurité tenue ce lundi 23 mars 2020.

Ce confinement est pour une durée de dix (10) jours, renouvelable. Dix jours durant lesquels la circulation de et vers cette wilaya est strictement interdite. À cet effet, des barrages de contrôles seront dressés. En outre, les sorties exceptionnelles dans cette wilaya, frappée de plein fouet par le coronavirus, doivent être autorisées au préalable par les services compétents de la gendarmerie ou de la sûreté nationale. La présidence assure que des mesures d'exception seront prises pour assurer l'approvisionnement de la population en produits sanitaires et alimentaires.

Couvre-feu à Alger à partir de 19h

Par ailleurs, Abdelamadjid Tebboune a ordonné « un confinement de 19 heures au lendemain à 7 heures du matin » pour la wilaya d'Alger. « Cette mesure sera étendue à toutes les wilayas où est apparue et où apparaîtra le virus, conformément aux observations quotidiennes du ministère de la Santé, de la Population et de la réforme hospitalière », peut-on lire dans le même communiqué. « Tout rassemblement de plus de deux personnes est interdit ». Cependant "Les marchands ambulants de produits alimentaires sont autorisés à exercer leurs activités en rotation par quartier, tout en évitant tout attroupement », ajoute le document.

À lire aussi :  Le calvaire des demandeurs de titre de séjour en Seine-Saint-Denis

Le président de la République a réitéré les mesures de précaution annoncées par ses services, il y a quelques jours. Il s'agit notamment de « la fermeture de tous les cafés, restaurants et magasins, à l'exception de ceux d'alimentation (boulangeries, laiteries, épiceries, étals de fruits et légumes) ». « Tout contrevenant à cette mesure de fermeture se verra retirer sa licence et porté sur une liste noire (blacklisté) et n'aura plus aucune licence d'exploitation, pour les autres commerçants, il s'agira de la fermeture du local avec retrait du registre du commerce et interdiction définitive d'exercice ».

Interdiction de circulation des taxis

Abdelmadjid Tebboune a rappelé également « la fermeture des salles de fêtes de célébrations, de festivités familiales et autres ». Le premier magistrat du pays a promis que « tout contrevenant s'exposera, en cas de récidive, à interpellation et sanction au motif de mise en danger d'autrui ».

« Dans tout établissement et lieu recevant le public, doit être respectée une distance de sécurité obligatoire d'au moins (01) mètre entre deux personnes, à charge pour les administrations concernées de veiller au respect de cette distance de sécurité, au besoin en faisant appel à la force publique ». Le communiqué annonce également « l'interdiction de circulation des taxis à travers tout le territoire national. En cas d'infraction, la licence de taxi sera retirée au contrevenant ».

À lire aussi :  Guerre d'Algérie : révélations sur les prisons de Normandie

« Les services des douanes sont instruits à effet d'alléger les procédures de dédouanement des équipements médicaux et produits sanitaires dédiés à la lutte contre le coronavirus Covid-19 à travers la mise en place d'un couloir vert », lit-on également.

Lire : L’Algérie annonce l’adoption d’un traitement contre le Coronavirus