Le calvaire des Algériens bloqués depuis plus d’une semaine à l’aéroport d’Istanbul, en Turquie, commence à prendre fin. En effet, ils ont été conduits par bus, ce jeudi 26 mars, vers des résidences étudiantes, à Karabük, au Nord d'Ankara, selon le site Medyaturk Info, qui affirme que ces ressortissants algériens, au nombre de 1 500, resteront en confinement avant d’être rapatriés. 

Ainsi, le gouvernement turc a enfin entendu le cri de détresse de ces Algériens, en les plaçant en résidences universitaires. L'information a été même confirmée par l'ambassade turque en Algérie. « La Turquie a décidé de prendre en charge tous les voyageurs », écrit l'ambassade dans un communiqué rendu public ce jeudi.

Le site d'information Medyaturk Info révèle que l’Algérie a demandé aux autorités turques plus de temps, « afin de procéder à l’organisation du rapatriement de ces ressortissants tout en respectant les mesures sanitaires ». La même source précise, en outre, que ces derniers ont été placés dans des chambres individuelles en résidences universitaires, indiquant que leur prise en charge sanitaire et alimentaire est totalement assurée. Selon ce média, le Croissant-Rouge turc est au chevet de tous les malades souffrant de pathologies chroniques et nécessitant un suivi médical, soulignant que les soins ainsi que les médicaments leur sont assurés gratuitement.

À lire aussi :  Moralité et respect de l'histoire algérienne : L'Algérie pose ses conditions aux artistes étrangers

Par ailleurs, les ressortissants algériens resteront en isolement pendant au moins deux semaines, en attendant leur rapatriement. A ce propos, le ministère algérien des Affaires étrangères a assuré que cette opération sera effectuée dès la fin de la période de confinement. Toutefois, le département ministériel s'est dit stupéfait du nombre « qui ne cesse d'augmenter » de ces voyageurs, « d’autant que la plupart d’entre eux ne présentent ni document de voyage, ni passeport », s'étonne-t-il. La même source affirme d'ailleurs que le rapatriement ne sera effectué qu’après confirmation de l'identité de l'ensemble des voyageurs.

A lire aussi : La détresse de 200 Algériens bloqués en Turquie (Vidéo)