La fermeture de l'ensemble des établissements scolaires, dans la cadre de la prévention contre la pandémie de coronavirus, suscite les interrogations des parents d'élèves, soucieux de l'avenir scolaire de leurs enfants, notamment ceux en classes d'examen.

Réagissant à cette préoccupation, le ministère de l’Education nationale s'est dit prêt à assurer la mise en ligne des cours, pour permettre la continuité des activités pédagogiques dans ce contexte de crise. Le ministère précise, à ce propos, que les cours et leçons seront disponibles sur Internet dès le 5 avril si les établissements sont maintenus clos après la fin des vacances.

En effet, le ministère de l’Education nationale se prépare à l'éventualité de diffuser sur Internet les cours et leçons inhérents aux trois paliers de l'éducation au cas où la fermeture des école venait à se prolonger au-delà des vacances du deuxième trimestre. Une mesure qui permettra aux apprenants de continuer leur scolarité, tout en respectant les mesure de confinement en vue de minimiser la propagation du Covid-19

Selon la même source, la présidence de la République tranchera au plus tard mercredi 1er avril sur la prolongation ou pas de la durée des vacances. A vrai dire, sa décision dépendra de l'évolution de la situation épidémiologique en Algérie.

À lire aussi :  Agression de Salman Rushdie : Ce que l'on sait et son état de santé

Dans l’attente de la décision officielle du premier responsable du pays, plusieurs propositions sont envisagées en cas où la situation sanitaire ne s'améliorerait pas. L'une d'elles suggère que les élèves des classes d’examens reprennent les cours tandis que les autres se verront comptabiliser uniquement les deux trimestres évalués.

L’autre proposition en réflexion prévoit que les candidats au Bac passeront leurs examens en septembre. Pour les candidats des autres cycles d’examen, ils se verront passer directement au niveau supérieur. Quant à la reprise, elle interviendrait le mois d’octobre.

Rappelons que la fermeture des établissements scolaires du primaire, du moyen et du secondaire mais aussi des université et des centres et instituts de la formation et de l'enseignement professionnels a été prise par le président de la République Abdelmadjid Tebboune, le 12 mars dernier, dans le cadre des premières mesures de prévention contre la propagation du coronavirus.

Lire aussi : « Vacances scolaires avancées » : Le ministre de l’Éducation réagit