Le Consulat général de France à Alger annoncé, vendredi 27 mars, sa volonté de permettre aux ressortissants français coincés en Algérie de rejoindre leur pays. Le consulat a annoncé, dans un communiqué rendu public, qu’il ne reste que les autorisations de liaisons aériennes spéciales pour permettre aux Français de rentrer au bercail s'ils le désirent. 

Ainsi, le consulat a tenu à rassurer les Français de passage en Algérie que l’opération de leur rapatriement va avoir lieu incessamment. Le consulat a appelé ces Français à se préparer au retour au pays. « Les Français actuellement en déplacement temporaire en Algérie sont invités à prendre toutes les mesures nécessaires pour rentrer rapidement en France », peut-on lire dans le communiqué

« Pour les y aider, le ministère français chargé des transports a demandé aux compagnies aériennes de maintenir au maximum leurs lignes ouvertes vers la France et de modérer leurs prix », ajoute le consulat, précisa,t que « le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, avec notre ambassade et nos 3 consulats généraux, est pleinement mobilisé pour obtenir l’autorisation de liaisons aériennes spéciales et pour que ces liaisons aériennes spéciales puissent être assurées par des vols commerciaux ».

Un plan global pour le rapatriement de Français bloqués à l’étranger

Le consulat de France en Alger a indiqué qu’« un mécanisme global et mondial pour permettre à ses ressortissants de passage qui souhaitent rejoindre leur résidence en France par voie aérienne va être mis en place très rapidement, en lien avec Air France et d’autres compagnies aériennes ». il explique que ce rapatriement sera effectué suivant « un plan de transport aérien adapté pour l’ensemble du monde, en fonction des priorités et urgences locales, et permettra à chacun de réserver un billet retour auprès d’une compagnie ».

Il faut noter que les liaisons aériennes entre l’Algérie et la France ont été suspendue depuis quelques jours, bloquant ainsi des Français se trouvant en Algérie ainsi que des Algériens en France .

Lire aussi : La France demande à ses ressortissants de quitter « rapidement » l’Algérie