Les raisons du décès d’un homme d'un certain âge, vendredi 27 mars, au village Tillilt, dans la commune de Aïn El Hammam (Tizi Ouzou) sont connues. En effet, les résultats des analyses parvenues ce dimanche révèlent que le retraité, trouvé mort chez lui, était contaminé par le coronavirus. Le défunt se trouve actuellement à la morgue de l’hôpital local, selon un médecin travaillant sur place.

La même source affirme que le retraité est rentré de France il y a une semaine. Le médecin ajoute qu’il ne présentait aucun symptôme du coronavirus et qu’il est décédé d’une crise cardiaque. Un citoyen du même village a livré son témoignage à ObservAlgérie. Il révèle que parce que le défunt n'était pas suspecté d’être contaminé, « même les pompiers n’ont pas pris leurs dispositions pour se protéger ». Le témoin ajoute que le senior habitait à côté de l’hôtel de Aïn El Hammam et qu’il avait rencontré beaucoup de personnes depuis son arrivée en Algérie.

Par ailleurs, un autre cas suspecté à Tachekir, dans la commune d’Abbi Youcef, et évacué jeudi 26 mars à l'EPSP Iferhounene, dans la même région, s’est avéré négatif, d’après les analyses de l'Institut pasteur.

Ainsi, la confirmation de l'infection de l'immigré augmente le nombre des cas atteints du coronavirus dans la willaya de Tizi Ouzou. Les cas recensés jusque-là la place parmi les villes les plus touchées en Algérie. En effet, cette wilaya de Kabylie a enregistré plusieurs cas de contamination ainsi que de décès, malgré le dispositif mis en place par les citoyens dans plusieurs localités. Ce dernier interpelle les citoyens à respecter les mesures d'hygiène ainsi que le confinement, seuls à pouvoir endiguer cette pandémie pour l'instant. La wilaya est également soumise à un couvre-feu de 19h à 7h depuis deux jours, afin de limiter les déplacements des citoyens.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Lire aussi: Coronavirus en Kabylie : Un médecin et un député contaminés