L'ambassade de Chine à Alger a réagi dans la soirée de mardi à la polémique déclenchée par les propos de Francis Ghiles, chercheur au Centre des relations internationales à Barcelone. Ce dernier avait en effet affirmé sur le plateau d'une chaîne française que « le matériel et les protections sanitaires reçus de Chine ont été conduits vers l’hôpital militaire de Aïn Naâdja, dès leur arrivée ». Des propos jugés «mensongers»et «pleins d’ignorance» par l'ambassade chinoise.

En effet, l’Ambassade de Chine en Algérie a tenu à apporter des précisons via un communiqué. Elle a ainsi jugé les propos «d'un certain Francis Ghiles» comme étant «mensongers, haineux, diffamatoires et pleins d’ignorance à l’égard de l'aide fournie à l’Algérie par une société chinoise et des efforts conjoints de la Chine et des pays amis comme l’Algérie dans leur lutte contre le Covid-19», indique le représentant chinois à Alger. L'ambassade s'est dit « profondément choquée et condamne fermement ces propos ».

« La Chine n'a pas oublié les aides précieuses de l'Algérie »

En outre, la même source précise que « le gouvernement et le peuple chinois gardent toujours à cœur les aides précieuses des pays amis comme l’Algérie dans la lutte chinoise contre le Covid-19». Et de poursuivre : «Maintenant, c’est au tour de la Chine de fournir des soutiens et aides, dans la mesure de sa possibilité, à l’Algérie et aux autres pays amis, pour faire face à cette pandémie», peut-on lire dans le même communiqué.

Concernant l’aide chinoise arrivée vendredi à bord d’un avion spécial à Alger, l’ambassade indique que « la partie chinoise, à travers la société CSCEC, a offert son premier don de matériels médicaux, composé de 500.000 masques chirurgicaux, 50.000 masques médicaux de type N95, 2 000 blouses médicales de protection, couvre-visage et gants médicaux, et respirateurs à l’Algérie. Et la Chine a la certitude que ces matériels, très demandés actuellement par le peuple algérien, pourront jouer un rôle positif dans la lutte de l’Algérie contre la propagation du Covid-19 ». Elle souligne que « cela n’est qu’une partie de l’aide médicale urgente que la Chine offrira à l’Algérie ».

« Tous les complots visant à saper la coopération entre les deux pays sont voués à l’échec »

Par ailleurs, l’ambassade de Chine assure que « tous les complots visant à noircir l’aide chinoise et à saper la coopération entre la Chine et l’Algérie en semant la discorde entre les deux sont voués à l’échec». Enfin, l’ambassade affirme que « le gouvernement et le peuple chinois seront toujours aux côtés du gouvernement et du peuple algériens et continueront à fournir des soutiens et aides à l’Algérie afin de lutter ensemble contre la pandémie ».

Pour rappel, le chercheur au Centre de Relations internationales à Barcelone, Francis Ghiles, avait déclaré durant une émission de "France 24" diffusée lundi, que « l’aide médicale chinoise a été envoyée à l’hôpital militaire de Aïn Naâdja dès son arrivée ». Suite à cela, le ministre des Affaires étrangères en Algérie a décidé de convoquer l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt.

Lire également : Lutte contre le Coronavirus : La Chine va construire un hôpital en Algérie