Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a contredit les affirmations de Abdelmadjid Tebboune sur les moyens dont dispose l’Algérie pour lutter contre la pandémie de coronavirus. En effet, Chems Eddine Chitour a relevé, dans une lettre adressée aux universitaire ce jeudi 2 avril, le manque de moyens financiers pour lutter contre le Covid-19.

Ainsi, le ministre de l’Enseignement supérieur a appelé les professeurs ainsi que les chercheurs universitaires à conjuguer leurs efforts pour la lutte contre cette épidémie. Il signale que «face à la forte baisse de ses revenus provenant des hydrocarbures, d’une part, et face au danger imminent que représente le coronavirus pour la nation, d’une autre part, je demande à tous les professeurs et à tous les chercheurs de se mobiliser et de contribuer par leurs ressources intellectuelles à faire face au danger » .

Il ajoute que la communauté universitaire doit mettre en place un « processus multiforme (qui) peut contribuer à la fabrication de désinfectants, tels que les fluides hydroalcoolique, de masques ainsi que de respirateurs artificiels et d'appareils qui pourront permettre de soigner un grand nombre de patients en même temps ». Chems Eddine Chitour invite aussi les professeurs et chercheurs à se mettre à la disposition des hôpitaux et mettre leur savoir à contribution dans le domaine de la recherche sur cette pandémie.

À lire aussi :  Qualité de vie numérique : Quelle position pour l'Algérie au classement 2022 ?

La communauté universitaire doit jouer son rôle

Le ministre rappelle à l’adresse des universitaire qu’ils ont un rôle important à jouer dans cette conjoncture. Il leur demande de « diffuser toutes les leçons pédagogiques sur Internet via les plate-formes prévues à cet effet dans chaque établissement universitaire, ou toute autre forme de communication disponible »

Cette lettre révèle, par ailleurs, les incohérences qui caractérisent le discours officiel. Elle contredit les déclarations de Abdelmadjid Tebboune, qui a affirmé devant les représentants de certains médias que l’Algérie a suffisamment d’argent pour faire face à cette pandémie. Elle vient aussi confirmer les alertes des médecins dans différents hôpitaux qui ont signalé un grand manque de moyens, notamment les plus rudimentaires, pour protection contre le coronavirus.

Lire aussi: Kabylie : L’Université de Tizi Ouzou produit et distribue des solutions hydroalcooliques