Le nombre de contaminations au coronavirus ne cesse d'augmenter en Algérie. Cette pandémie a mis a nu le système sanitaire algérien, fragile et défaillant. C’est dans ce sens que le gouvernement algérien a décrété un état d’alerte maximale dans toutes les institutions pour endiguer la propagation du Covid-19. Face à la situation alarmante de notre système de santé, l’armée algérienne (ANP) sera-t-elle appelée à intervenir ? 

Les moyens consentis jusqu’ici par l’Etat s’avèrent inopérants face à la propagation du coronavirus en Algérie. Une pandémie qui a fait à ce jour plus de 1000 cas confirmés, alors que le nombre  des décès a atteint 105 morts. Le Haut conseil de sécurité (HCS) donnera-t-il carte blanche pour l’armée afin de contribuer à l’effort national dans cette lutte contre le virus.

C’est ce que laisse entendre le directeur central des services de santé militaire, le général major Abdelkader Bendjelloul. Intervenu dans l’émission « Wa âkadna El Azzm » jeudi passé diffusée par la télévision nationale, il a fait savoir qu’un dispositif médical d’intervention de l’ANP est présenté et sera déployé au cas où la situation devient incontrôlable dans les hôpitaux civils.

Des hôpitaux militaires de compagne seront installés

Il assure, en outre, que des hôpitaux militaires de campagne sont mis en place pour apporter de l’aide aux hôpitaux civils. Ces derniers sont dotés « de tous les équipements nécessaires, de services de radiologie, de réanimation, d’un bloc opératoire et de laboratoires d’analyses pour effectuer, sur place, des opérations chirurgicales et des soins intensifs ». Il précise enfin que ces hôpitaux peuvent être installés  « n’importe où, et sont immédiatement opérationnels ».

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Pour sa part, le directeur de l’hôpital central militaire de Aïn Naâdja assure que l'ANP a procédé à l’installation d’une commission interne composée de spécialistes en médecine préventive, médecine du travail et maladies infectieuses et épidémiologiques pour le suivi de l’évolution de la situation sanitaire, et cela, dès que l’épidémie est apparue dans le monde. Donc, bien avant son apparition en Algérie.

La situation dramatique qui prévaut au sein de nos hôpitaux ouvre la porte à une éventuelle intervention de l'armée, à la rescousse du système sanitaire, pour contribuer à l’effort national de lutte contre le coronavirus. Comme cela est fait dans plusieurs pays du monde, où on a vu l'armée se déployer sur le terrain.

Lire aussi : Nouvelle série de mesures face au Coronavirus : Ce qu’il faut savoir