Le crise sanitaire à laquelle fait face le monde a contraint les autorités de plusieurs pays à déployer les moyens nécessaires pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus. Parmi ces moyens la désinfection des rues par l'eau de javal. Une méthode qui ne sert absolument à rien, selon les experts.

En effet, interrogé par les journalistes de RMC sur l'efficacité de la désinfection des rues, le Pr. Didier Pittet, médecin et inventeur du gel hydroalcoolique, a fait comprendre que cette méthode n'a « aucun intérêt » mais en revanche, elle peut entraîner « des effets secondaires sur la santé ». Ceci a été démontré lors de l'épidémie de l'Ebola en Afrique. Le Pr. Didier Pittet a souligné que l'eau de javel diluée n'était pas recommandée en raison du peu d'effet qu'elle produit.

Dans le même contexte, l'invité de RMC a indiqué que le meilleur moyen de décontamination de l'environnement était les produits habituels, en l'occurrence, l'huile de coude et du savon. Pas « besoin de savon désinfectant » puisque le virus du Covid-19 est « facile à enlever de l'environnement ».

Par ailleurs, le Pr. Didier Pittet estime que pour se protéger de la contamination, il faut bien respecter « la distance sociale » et « l'hygiène des mains à bon escient », particulièrement avant de se toucher « la bouche, le nez ou les yeux ».

À lire aussi :  France : Le coût de la vie pour les étudiants en forte hausse

Le Pr. Didier Pittet a rappelé, à la fin de son intervention, que l'eau de javel concentrée était efficace pour la désinfection, notamment dans les blocs opératoires pour lutter contre certaines bactéries, mais une fois diluée et aspergée elle peut entraîner des effets néfastes sur la santé et sur l'environnement.

Lire aussi : Coronavirus en Kabylie : Le confinement donne des fruits