Les employés des différentes structures sanitaires de la wilaya de Sétif ont exprimé leur inquiétude suite à la confirmation de plusieurs personnes atteintes du Covid-19. De nombreux membres du personnel soignant de la région redoutent une contamination de leurs confrères ou de leurs proches. Pour se rassurer, ils ont demandé des tests de dépistage.

L'après-midi du mardi dernier a été mouvementée dans les différents établissements hospitaliers de la wilaya de Sétif. Au CHU Saâdna Abdennour, pas moins de 12 membres parmi les personnels soignants, aide-soignants et ambulanciers ont été contrôlés positifs au Covid-19. Même cas de figure au service de chirurgie infantile de l’unité mère et enfant Harchi Messaouda, où on a confirmé la contamination de trois employés. Tandis qu'une chef de service de l’unité ORL, relevant de la même structure a appris également qu'elle était atteinte du virus.

Par ailleurs, la contamination du médecin spécialiste en épidémiologie, chef du service de la prévention à la DSP, a aussi semé la panique parmi les travailleurs de la santé au niveau de la wilaya. Alors qu'à El-Eulma, à l’est du chef-lieu de wilaya, les autorités ont décidé de fermer la polyclinique de la cité Goutali et d'isoler le personnel  dans un hôtel de la ville, après la contamination d’un chef de service de cet établissement.

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Le personnel demande des tests

Il faut dire que la nouvelle a provoqué une grosse panique chez les quelques 3 000 des structures sanitaires de cette wilaya de l'Est de l'Algérie, particulièrement ceux exerçant dans les services dédiés aux cas atteints de coronavirus. Afin de se rassurer, ils ont demandé des tests de dépistage. Néanmoins, ils ont essuyé un refus catégorique.

« Nous avons demandé des tests rapides. Mais on nous a dit qu’il n’y a pas de tests et que ce sont les instructions du ministère. Il n’y aura de dépistage que pour les personnes qui présentent des symptômes du coronavirus », révèle un paramédical à Liberté. Il faut noter également que le personnel médical a décrié depuis quelques jours la mauvaise gestion de la prise en charge des malades du coronavirus.

Rappelons que l’Algérie compte depuis jeudi 16 avril 2266 personnes atteintes au Covid-19, dont 348 morts. Selon les chiffres du ministère de la Santé, la wilaya de Sétif a encore enregistré 4 nouveaux cas positifs au Covid-19, et compte désormais 95 cas. Elle est la quatrième wilaya la plus touchée par la pandémie après les wilayas de Blida qui compte 615 contaminations, Alger (410 cas) et Oran (145 cas).

Lire aussi : Coronavirus en Algérie: Des rescapés racontent leur calvaire