L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié un liste de recommandations à l'intention des pays musulmans, dont l’Algérie, en prévision du mois du ramadan 2020. Il faut dire que de nombreux doutes entourent la question du jeûne cette année qui coïncide avec une crise sanitaire sans précédent. 

Afin de restreindre la progression du coronavirus, l’OMS appelle, en premier lieu, à la limitation des célébrations religieuses collectives. L’Organisation fait, notamment, référence aux prières de Tarwih, de la Nuit du Destin (Laylat El Qadr) ou encore de l’Aïd Al Fitr, qui marque la fin du mois de ramadan.

A cet effet, l’Organisation mondiale conseille fortement d’éviter les rassemblements ainsi que les ruées vers les marchés et les commerces. Elle rappelle qu’en ces temps de crise sanitaire, le maintien de la distanciation entre les individus est primordiale, afin d’éviter tout risque de contamination.

Par ailleurs, l’OMS a souligné, à travers la note émise, que certains pays musulmans sont en train de réaliser des exploits dans la lutte contre le coronavirus. Elle cite la Jordanie, la Tunisie, la Palestine, le Koweït et le Liban. Des pays qui, malgré le nombre important des personnes atteintes, maintiennent une certaine stabilité relative au taux de contamination. Contrairement à l’Algérie, le Maroc et l’Egypte, qui ont enregistré les taux d’infection les plus culminants depuis le début de la pandémie dans le monde musulman.

Habitudes nutritionnelles à adopter pendant le ramadan

Cette année encore, le jeûne du Ramadan coïncidera avec des journées longues et particulièrement chaudes auxquelles s’ajoute le confinement. L'OMS conseille, d'abord, de bien s’hydrater. Pour ce faire, le jeûneur est appelé à boire au moins 10 verres d’eau entre la période du Iftar et celle du S'hour. La rupture traditionnelle du jeûne avec des dates, qui sont une excellente source de fibres, est aussi préconisée.

La consommation d’aliments hydratants durant ces périodes est fortement recommandée, comme les soupes aux légumes de saison. Il est aussi question de favoriser une alimentation à base de céréales entières, de viandes maigres (grillées ou cuites au four) et de salades, composées de légumes frais à consommer crus pour une teneur en eau optimale.

Habitudes nutritionnelles à prohiber pendant le Ramadan

D'autre part, l'OMS appelle les jeûneurs à faire particulièrement attention aux consommations malsaines qui peuvent être extrêmement nocives pour la santé. Ceci d'autant plus que le confinement instauré induit une baisse de l'activité. Ce qui, à terme, peut engendrer des inconforts, voire des malaises durant cette crise sanitaire que traverse le monde.

Les jeûneurs doivent ainsi penser à bannir de leur alimentation certaines boissons diurétiques qui peuvent provoquer la déshydratation, comme le café, le thé et les sodas. L'OMS conseille également d’éviter les aliments frits et transformés, riches en gras saturés ou en sucres, de même que les produits salés.

Lire aussi : Les Algériens de France appelés « à vivre autrement le mois de ramadan »