Youcef Belmahdi, ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, s’est prononcé officiellement au sujet de l’observation du jeûne du ramadan cette année en Algérie. Le ministre a annoncé, ce lundi 20 avril, que les Algériens devront jeûner normalement en dépit de la propagation du coronavirus. Selon lui, la pandémie n’affecte en rien le carême.  

Ainsi, le ministre des Affaires religieuses a tranché définitivement sur ce sujet qui fait débat depuis déjà quelques semaines. En effet, il a déclaré ce lundi matin, à la chaîne 2 de la Radio nationale, que le jeûne du ramadan ne sera pas annulé cette année, malgré la crise sanitaire.

Le ministre a indiqué, à ce propos, que la Commission ministérielle de la Fatwa avait tenu une réunion en présence de Dr Djamel Fourar, membre de la Commission de suivi de la propagation du coronavirus. Il a été établi, lors de ce conclave, que la pandémie n’affecte pas directement la santé de l’individu en cas de jeûne. « Seules les personnes souffrant de certains problèmes de santé sont dispensées de faire carême pendant le mois sacré », a rappelé le ministre.

Concernant les prières collectives de Tarawih, qui se font traditionnellement dans les mosquées durant les soirées de ramadan, Youcef Belmahdi a conseillé les pratiquants de les effectuer à domicile, tant que les mosquées sont fermées. Il appelle, en outre, à respecter strictement les mesures de confinement sanitaire décrétées par le gouvernement.

À lire aussi :  France : Voici les meilleures villes étudiantes 2022

Une déclaration qui vient ainsi mettre fin à un débat houleux au sujet de la question du jeûne du mois de ramadan en ces temps de pandémie mondiale. Pour rappel, le coordinateur des imams algériens avait déclaré que toute décision prise sur l’annulation et le maintien du jeûne du ramadan pour cette année sera liée à la préservation de la santé des citoyennes et citoyens algériens. « L’essentiel est dans le sauvetage des vies humaines et de dépasser cette terrible crise sanitaire, » avait-il souligné.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Les médecins autorisés à ne pas jeûner durant le ramadan