Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, s’est exprimé lundi 20 avril sur le déconfinement en Algérie. Le ministre, qui dit espérer un recul de la pandémie vers la fin avril, estime toutefois qu'il est prématuré d'avancer une date concernant la levée de cette mesure sanitaire.

Le ministre s’est exprimé lors d’une séance organisée par le Conseil de la nation et consacrée à l’évolution de l’épidémie en Algérie et aux dispositions prises par les pouvoirs publics pour l’endiguer. Il a répondu à une question des parlementaires sur un possible déconfinement fin avril.

Le Pr Benbouzid estime que la prudence doit être de mise même après le recul de la pandémie en Algérie. Il précise qu’il n’est pas possible, à l’heure actuelle, de fixer une quelconque échéance pour la levée du confinement. « J’espère, personnellement, que la pandémie sera endiguée d’ici la fin avril en Algérie. Toutefois, je ne peux ni confirmer ni infirmer cette prévision », déclare-t-il.

Par ailleurs, le ministre de la Santé a indiqué que le nombre des guérisons représente 35% de la totalité des cas de contamination, précisant que le traitement basé sur la chloroquine a prouvé son efficacité. Il souligne la tendance baissière des décès, se félicitant que « seuls 40 malades sont actuellement intubés ».

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Pour rappel, Pr Abderrahmane Benbouzid, a fait une grosse révélation au sujet du nombre des personnes décédées du coronavirus en Algérie. Il avait annoncé, lundi, que le nombre effectif de morts dues au Covid-19 était inférieur au nombre officiel annoncé par ses services. Il a expliqué que certains personnes décédées, recensées au départ comme des cas de coronavirus, se sont avérées non-infectées à la lumière de prélèvements post-mortem. La lenteur des analyses expliquerait ce recensement erroné.

Lire aussi : L’Algérie va produire les moyens de dépistage du coronavirus