Dr Fawzi Derrar, directeur de  l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a indiqué ce mercredi 22 avril, sur les ondes de la radio nationale, quun plan de déconfinement progressif pourra désormais être envisagé en Algérie. La levée du confinement devra été accompagnée par un suivi quotidien de lévolution de la situation sanitaire, précise-t-il.   

Le directeur de  l’Institut Pasteur d’Algérie indique que la situation sanitaire en Algérie commence à se stabiliser. Ce qui peut permettre d’envisager un plan de dé confinement progressif. «  Le plan de la levée de confinement devrait être entamé dans les wilayas qui ont enregistré moins de contaminations »,  a-t-il souligné. Dr Derrar assure que « la situation pandémique en Algérie est stable selon les données du laboratoire et le nombre de prélèvements soumis à analyse».

Dr Fawzi Derrar a informé que le nombre de tests de dépistage effectués en Algérie s’élève à 500 prélèvements par jour. Alors que l’objectif de l’IPA est d’atteindre 1000 tests quotidiennement. Le directeur de l’Institut Pasteur Algérie précise que l'Algérie n'a pas besoin d'un dépistage massif. Et que le respect du confinement sanitaire reste le « meilleur moyen » de freiner la propagation du coronavirus Covid-19.

Aucune date prévue pour le moment

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, s’est exprimé hier sur le déconfinement en Algérie. Le ministre, qui dit espérer un recul de la pandémie vers la fin avril, estime toutefois qu’il est prématuré d’avancer une date concernant la levée de cette mesure sanitaire.

À lire aussi :  France : Voici les meilleures villes étudiantes 2022

Le Pr Benbouzid estime que la prudence doit être de mise même après le recul de la pandémie en Algérie. Il précise qu’il n’est pas possible, à l’heure actuelle, de fixer une quelconque échéance pour la levée du confinement. « J’espère, personnellement, que la pandémie sera endiguée d’ici la fin avril en Algérie. Toutefois, je ne peux ni confirmer ni infirmer cette prévision », a-t-il précisé.

Lire aussi : Algérie : Des commerçants appellent à la levée de la suspension de leurs activités