Le rapatriement des dépouilles d'Algériens morts en France se poursuit. C’est ce qu’a assuré, lundi 27 avril, le député de la communauté algérienne en France Samir Chaâbna, dans une déclaration accordée au journal arabophone El Khabar. Selon lui, les avions d'Air Algérie ont déjà rapatrié plus de 500 corps d'Algériens décédés en France depuis le 19 mars dernier.

Ainsi, le représentant de la communauté algérienne a indiqué le transfert vers l'Algérie de pas moins de 541 dépouilles d'Algériens depuis la France. Et ceci entre le 19 mars et le 25 avril. «C'est la branche fret de la compagnie algérienne Air Algérie qui a mené cette opération avec une moyenne de 15 vols par deux semaines », précise Samir Chaâbna. Et d'ajouter que les avions transportaient une vingtaine de corps par vol, soulignant que le rapatriement des défunts ne concernait pas les morts du coronavirus.

Le député de la diaspora a également révélé que cette opération a eu lieu entre les aéroports de Lyon et Paris, en France, vers l'aéroport Houari Boumediène d'Alger. Il ajoute qu'une fois les dépouilles arrivées en Algérie, les familles des défunts devaient se rendre à Alger pour les récupérer.

Le rapatriement des Algériens morts du coronavirus en France serait possible

La suspension des liaisons aériennes et maritimes entre l’Algérie et les pays étrangers à cause de la propagation du coronavirus a occasionné un sérieux problème pour les proches des ressortissants algériens décédés dans l'Hexagone. Beaucoup espèrent enterrer leurs proches dans leurs pays d’origine. Ces familles ont exprimé leur crainte que les défunts soient incinérés, à cause du retard pris pour leur rapatriement.

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

Néanmoins, le député de la communauté algérienne de l’étranger, Samir Chaâbna, avait révélé, le 13 avril dernier, que le rapatriement des dépouilles des Algériens morts du coronavirus en France serait possible, après une période de six à douze mois de l'enterrement, en France. Cependant, il n'a donné aucun détail sur les procédures à suivre.

Lire également : Algériens morts du coronavirus en France : l’ALGM organise les enterrements