Les walis de Setif et M'sila ne semblent pas approuver la décision du Premier ministre qui consiste en la réouverture de certains commerces. En effet, les deux responsables ont décidé unilatéralement de suspendre les activités commerciales dans leurs wilayas respectives, pour lutter contre la propagation du coronavirus. 

Setif connaît depuis quelques jours la saturation de ses services hospitaliers à cause de la propagation fulgurante et inquiétante de l'épidémie de coronavirus dans cette wilaya de l'Est, notamment dans la ville d'El-Eulma. Cette dernière est la deuxième plus importante agglomération et plaque tournante du commerce dans la wilaya. Le maire de cette municipalité a tiré la sonnette d'alarme et a indiqué que, durant les premiers jours de Ramadan, l'hôpital local a accueilli pas moins d'une trentaine de cas suspectés de coronavirus. Selon des sources médiatiques, en raison de la saturation des services hospitaliers de la commune, une femme a été évacuées vers la structure de santé de Aïn Oulmene, à 40 km à l'Ouest de la ville.

Cette évolution inquiétante de l'épidémie a fait réagir Mohamed Belkateb, premier magistrat de Setif. En effet, après l'autorisation du Premier ministre de relancer certaines activités commerciales, ce wali a décidé de prendre en main la situation, en ordonnant la fermeture une nouvelle fois des cités commerciales de Dubaï et de Belala, dans la ville d’El-Eulma. La décision a été prise mardi 28 avril suite à un rapport sur l'évolution de la situation, établi par les autorités de la ville sur demande de plusieurs commerçants.

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Le président de l'APC d'El-Eulma a indiqué que les mesures d'élargissement de certaines activités commerciales atténueront, certes, les effets de la crise sanitaire sur l'économie, « cependant, l’absence de mesures liées à la protection des vendeurs et des clients au niveau des commerces, d’où une non-maîtrise de la situation, est on ne peut plus préoccupante ».

Un autre wali n'a pas tardé à emboîter le pas au premier magistrat de Setif. Il s'agit du wali de M'sila qui a décidé de fermer tous les magasins de vêtements et chaussures sur l'ensemble de la wilaya jusqu'au 8 mai. Une décision motivée par l'impératif de freiner la propagation du coronavirus et de protéger la santé publique. « Toute violation des mesures décidées est une infraction passible de sanctions », lit-on dans le communiqué de la wilaya.

Lire aussi : Bejaïa : Les médecins généralistes protestent contre l'administration