Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a exprimé sa tristesse suite au décès du chanteur kabyle Idir. En effet, le chef de l'Etat s'est dit peiné par la mort de l'artiste. Dans un message posté sur son compte Tweeter dans la nuit du samedi 2 mai, il a présenté ses condoléances à la famille du défunt.

"C'est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès de Hamid Cheriet, Idir de son nom d'artiste", a écrit le président algérien. Considérant que Idir est "une icone de la chanson algérienne" et "une célébrité mondiale", Tebboune estime que " l'Algérie vient de perdre un de ses monuments". "Que Dieu l’accueille en Son Vaste Paradis. Prions Dieu Le Tout-Puissant de prêter patience et réconfort à la famille du défunt et à tous ses fans. A Dieu nous appartenons, et à Lui nous retournons", écrit Abdelmadjid Tebboune.

Plusieurs autres personnes ont réagi à la mort du chanteur Idir. Des artistes, des journalistes, des hommes politiques et des personnes anonymes ont exprimé leur peine et présenté leurs condoléances.

L’inépuisable chanteur Idir est mort samedi 2 mai à l’âge de 70 ans, à l’hôpital Bichât, à Paris. La légende de la chanson kabyle s’en est allée alors qu’elle luttait contre une maladie depuis plusieurs années. La triste nouvelle a été annoncée par la famille du chanteur. "Nous avons le regret de vous annoncer le décès de notre père (à tous), Idir le samedi 2 mai à 21h30. Repose en paix papa », peut-on lire sur la publication de la page officielle de l’artiste. « Sa mort n’a aucun lien avec le Covid-19 », précise sa famille.

À lire aussi :  Emmaüs Toulouse : Bons plans pour les étudiants en France

Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, était l’un des derniers monuments de la chanson kabyle. Il est parti en laissant derrière lui une oeuvre inestimable et intarissable. Il avait bercé des générations entières.