Après l’augmentation du salaire minimum et la suppression de l’IRG pour les petits salaires, le gouvernement a décidé de valoriser les pensions et les allocations de retraite. En effet, selon la déclaration du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, ce samedi 9 mai, les pensions et les allocations de retraite sont valorisées de 2 à 7% à compter du 1er mai.

Ainsi, cette mesure, qui rentre dans le cadre de la valorisation annuelle des pensions et des allocations de retraite, a pour objectifs l’augmentation et l'amélioration du pouvoir d'achat des retraités, selon le même communiqué. L'entrée en vigueur de cette hausse des retraites, dont le taux varie entre 2% et 7%, a été fixée au 1er mai 2020.

Le ministère du Travail précise, en effet, que ces augmentations seront appliquées selon des taux variables. Ceux-ci tiendront compte du montant total des pensions de retraite. Les hausses vont toucher particulièrement les pensions et retraites les plus faibles. Ainsi, l’augmentation de 7% a été approuvée pour les pensions et les retraites inférieures ou égales à 20 000 dinars. Tandis qu'une augmentation de 4% a été approuvée pour celles situées entre 20 000 dinars 50 000 dinars. Le gouvernement a aussi décidé de valoriser les pensions et les retraites entre 50 000 dinars et 80 000 dinars de 3%, et de 2 % celles qui dépassant 80 000 dinars.

À lire aussi :  Les Marocaines revendiquent le droit à l'avortement

L'augmentation a un effet rétroactif

Par ailleurs, le ministère souligne que ces augmentations seront versées à partir du mois de juin 2020 avec le calcul rétroactif pour le mois de mai.

Cette mesure rentre dans le cadre du renforcement du pouvoir d’achat des couches les plus défavorisées en cette période de crise économique et sanitaire. Il reste que les modalités de financement de cette augmentation n'ont pas été communiquées dans cette conjoncture où la Caisse nationale des retraites est déficitaire.

Lire aussi: Algérie : Près de deux millions de retraités menacés par la crise