Le marché d’automobile va connaître un nouveau bouleversement suite à l’annulation du système préférentiel d’importation des kits SKD/CKD pour le montage automobile et l’autorisation des concessionnaires à importer de nouveaux véhicules touristiques. En effet, cette décision va impacter considérablement les prix des voitures en Algérie.

Ainsi, cette autorisation d’importer des voitures neuves va contribuer à la flamber des prix des véhicules en Algérie, selon certains concessionnaires. Ces derniers expliquent cette hausse prévisionnelle des prix par le maintien des droits et des charges douanières, suite à la suppression des avantages octroyés aux acteurs du secteur dans le passé.

Coût d'une voiture neuve

Youcef Nebbache, président de l'Association des concessionnaires automobiles multimarques (ACAM) affirme que cette décision du gouvernement va provoquer une hausse considérable des prix des voitures à cause des 4 taxes imposés aux concessionnaires. Il explique que les taxes douanières représentent 60% du prix de la voiture. Ainsi, l’acheteur doit débourser l'équivalent de 60 millions de centimes pour une voiture évaluée à 100 millions.

Il faut ajouter à cette taxe, la TVA de 19% et une taxe de 2% destinée à la caisse nationale des retraites, ainsi que la taxe sur les voitures neuves de 11 millions de centimes. Youcef Nebbache conclut qu’une voiture de 100 millions va être vendue à 220 millions sur le marché national. Il appelle le gouvernement à revoir à la baisse les taxes imposées aux concessionnaires, afin de baisser les prix de vente .

À lire aussi :  Le dinar algérien va encore être réapprécié, selon Tebboune

De son côté Abderrahmane Aya, docteur en économie et enseignant universitaire, estime logique la décision du gouvernement d’annuler les avantages octroyés dans le cadre du régime des kits SKD et CKD. Il explique que cette mesure a causé de lourdes factures qui ont pesé sur le trésor public. Néanmoins, il estime que le maintien des droits de douane et des charges fiscales va contribuer à la hausse des prix des voitures neuves et d'occasion.

Lire aussi:  Algérie : L’importation des voitures neuves autorisées aux concessionnaires