Les autorités algériennes ont réagi officiellement, ce jeudi 14 mai, aux propos graves tenus par le consul du Maroc à Oran. Le ministre des affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a convoqué l'ambassadeur du Maroc en Algérie pour s'expliquer sur cet incident. Le président de l’APN, Slimane Chenine, a, de son côté, condamné les propos du représentant du royaume chérifien. 

Sabri Boukadoum a notifié au représentant marocain que si la déclaration du consul général dans laquelle il traite l’Algérie de "pays ennemi" venait à se confirmer, cela constituera une grave entorse aux us diplomatiques et une atteinte à la nature des relations entre les deux pays voisins.

L’Algérie a rappelé la nécessité pour les autorités marocaines de prendre toutes les dispositions adéquates afin que cet incident n’affecte pas les relations bilatérales

L'APN répond au consul du Maroc

Lors de la séance parlementaire de ce jeudi, Slimane Chenine a réagi au grave dérapage du consul du Maroc à Oran. Il déplore des propos qui affectent les Algériens en ce mois du Ramadan. Slimane Chenine souligne que l’Algérie n’acceptera jamais une quelconque atteinte à sa souveraineté et à ses principes.

Répliquant à l’intervention du chef de groupe parlementaire du Mouvement populaire algérien (MPA) El Hadj Chikh Berbara, qui avait appelé à expulser le représentant diplomatique marocain, le président de l’APN a déclaré : « Nous sommes partisans de la paix, de l'amour, de la coexistence, de la fraternité. Nous sommes connus par notre hospitalité. Mais nous ne pouvons accepter l'injustice ou une quelconque atteinte à notre souveraineté et à nos valeurs ».

Appel à expulser le consul du Maroc

Le président de la chambre basse du Parlement ajoute que « tout le monde témoignera que l’Algérie a toujours été un pays épris de paix. Malheureusement, en ces derniers jours du Ramadan, nous assistons à ce qui incommode les Algériens ».

Le député du MPA El Hadj Chikh Berbara a appelé, dans son intervention lors d’une session parlementaire, à expulser le consul du Maroc à Oran suite à ses attaques contre l’Algérie.  « Nous sommes des partisans de la paix et nous n'avons pas d’ennemi. Le Maroc est un pays frère et la question du Sahara occidental demeure une affaire de droit international que nous soutenons dans le respect des résolutions de l’ONU », souligne-t-il. Et d’ajouter : « J'espère que ce consul sera rappelé ».

L’ambassade du Maroc à Alger indique que la vidéo est truquée

L’ambassade du Maroc à Alger avait réagi, mercredi 13 mai, à l’affaire du consul marocain à Oran qui avait qualifié l’Algérie de « pays ennemi ». Dans une déclaration faite au média marocain Le 360, le représentant du royaume chérifien soutient que la vidéo est « truquée », tout en soulignant « la fraternité » qui caractérise les relations entre le Maroc et l’Algérie.

« La vidéo a fait l’objet d’un montage pour faire tenir à notre diplomate des propos qu’il n’a proférés à aucun moment», indique une source autorisée à l’ambassade du royaume chérifien à Alger. « De toute manière, ce n’est pas la teneur de la même vidéo qui nous a été transmise le lundi 11 mai», assure la même source.