Le Consulat général de France à Alger a annoncé, ce jeudi 14 mai, la programmation d'une traversée maritime à partir de l'Algérie vers la France en faveur des ressortissants français bloqués en Algérie depuis de nombreuses semaines.

Bonne nouvelle pour les Français bloqués en Algérie, notamment avec leurs véhicules, voulant rejoindre leur pays. En effet, le consulat de France en Algérie a annoncé la « mise en place d’une première traversée maritime au départ d’Alger en direction de Marseille ». Cependant, la même source n’avance aucune date, indiquant que le voyage « pourrait avoir lieu avant la fin du mois de mai », lit-on sur le site officiel du Consulat français.

Et d'ajouter que « si la liaison maritime est organisée, et dans la limite des places disponibles, les modalités d’achat du billet, d’accès au port, d’embarquement, de traversée et de franchissement de la frontière Schengen vous seront alors communiquées ».

En outre, les services consulaires français précisent qu'ils « travaillent en accord avec les autorités algériennes et en collaboration avec la compagnie maritime Corsica Linea » afin de faire aboutir cette mesure. À ce propos, la même source rappelle l'annonce faite par « l’Ambassadeur de France et les trois Consuls généraux de France en Algérie dans de leur communiqué du 8 mai ».

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Les personnes concernées

Par ailleurs, le représentant diplomatique a fait savoir que les personnes concernées par cette traversée maritime entre Alger et Marseille sont « les Français ou ressortissants de l’Union européenne de passage (en Algérie, NDLR) ou étranger résident légalement en France ». Et d'ajouter que les passagers désirant « regagner le territoire national avec ou sans véhicule, et disposé à utiliser la voie maritime pour rentrer en France » doivent s'inscrire « sans délai ». Ceci en complétant « avec précision » un formulaire mis en ligne par le consulat français et « en joignant le cas échéant la copie de la carte grise du véhicule » à embarquer.

Lire également : Reprise des liaisons maritimes : Algérie Ferries apporte des précisions