Le jeune athlète algérien Chibani Athmane âgé de 20 ans, est décédé mardi 12 mai, à Blida. Il a été emporté par une attaque cardiaque en plein préparation, à quelques minutes de la rupture du jeûne, indique le secrétaire d’Etat chargé du sport d’élite Noureddine Morceli.

Le jeune athlète du Marathon a eu un malaise alors qu’il était en plein entrainement dans la localité de Bouarfa à Blida.  Il a succombé à une attaque cardiaque quelques minutes avant la rupture du jeûne du Ramadan. Les éléments de la protection civile sont intervenus pour lui apporter les premiers secours. Mais, Chibani Athmane a rendu l’âme sur place. Le corps du vingtenaire a été transporté ensuite à l’hôpital de la ville.

Le secrétaire d’Etat chargé du sport d’élite Noureddine Morceli a exprimé sa tristesse après la terrible nouvelle. Il a tenu à présenter « ses sincères condoléances à la famille » du défunt, dans un message publié sur sa page Facebook.

Le 26 avril dernier, le karatéka international algérien Mohamed Tigha est décédé à l’âge de 26 ans. Sa mort est survenue suite à un accident domestique. L’ancien champion d’Algérie de Karaté-do s’était rendu sur un chantier à Alger. Sur un moment d’inattention, le jeune homme fait une chute du deuxième étage du bâtiment. Arrivés sur les lieux, les éléments de la protection civile l’ont aussitôt transféré vers l’hôpital de Beni Messous à Alger. Néanmoins, les blessures de Mohamed Tigha étaient si graves qu’il a rendu l’âme quelques instants après son arrivée.

L’athlète sociétaire du club du CRB Cheraga (Alger) avait à son actif plusieurs titres de champion d’Algérie en kumité, dans la catégorie des moins de 63 kg. En même temps, le jeune homme travaillait comme chef d’une petite entreprise de bâtiment nouvellement installée.

Au mois de mars, c’est un autre jeune champion algérien de judo qui a rendu l’âme. Il s’agit du jeune Hichem décédé à Aïn Témouchent à l’ouest de l’Algérie. Le judoka avait fait une chute mortelle du sommet d’une falaise alors qu’il se prenait en selfie.