Il y a de grandes chances que les Algériens passent un Aïd el-Fitr totalement confinés chez eux. En effet, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé ce vendredi 15 mai que son département avait proposé d'instaurer un confinement total sur l'ensemble du territoire national pendant les deux jours de la fête religieuse.

Ainsi, M. Benbouzid a fait savoir que la fête de l'Aïd el-Fitr représentait un réel danger en ce contexte d'épidémie. « Les Algériens profitent chaque année de la fête de l'Aïd pour visiter leurs proches. Cette année, les visites à l'hôpital sont strictement interdites. Ni les proches des malades, ni les associations ne seront autorisés à entrer dans les hôpitaux », a-t-il annoncé. Le responsable poursuit en affirmant que « même les visites familiales seront interdites ».

En effet, il explique que les déplacements des citoyens entre les foyers vont favoriser davantage la propagation du Covid-19. C'est pour cela qu'il propose un confinement total en Algérie pendant les jours de l'Aïd el-Fitr. « Le ministère de la Santé a élaboré un rapport et l'a transmis au gouvernement», a-t-il indiqué. Néanmoins, « la décision revient aux hauts responsables », rappelle-t-il.

Les circoncisions collectives interdites en Algérie

Par ailleurs, le ministre de la Santé a révélé qu'il n'y aura pas de circoncisions collectives cette année dans les hôpitaux de l'Algérie. « La nuit du 27e jour du Ramadan de chaque année, des centaines voire des milliers de circoncisions sont programmées dans les hôpitaux algériens. C'est pour cela qu'on a décidé d'interdire l'organisation de cette opération pour cette année», déclare Abderrahmane Benbouzid.

Ce dernier rappelle que ces occasions engendrent des regroupements qui peuvent conduire à l'aggravation de la crise. «Le risque est trop grand. Une personne atteinte du Covid-19 pourrait provoquer la contamination de plusieurs autres personnes», soutient le ministre. Néanmoins, il a indiqué que les circoncisions individuelles sont autorisées « à condition qu'il n'y ait pas de réunion des membres de la famille ».