Trois membres de la famille du médecin décédée du coronavirus jeudi 14 mai, à Bordj Bou Arreridj, sont contrôlés positifs au Covid-19. Il s'agit de sa fille, âgée de trois ans, de sa mère et de son beau-frère. Les trois sujets sont admis à l’hôpital de Aïn Kebira, à Sétif, pour leur prise en charge.

La nouvelle est tombée tel un couperet au sein de cette famille, selon le journal arabophone Echorouk, qui cite un laboratoire d'analyses de Sétif. Ce laboratoire a effectué des tests de dépistage sur l'ensemble de la famille de la défunte, dans le cadre de l'enquête épidémiologique. Âgée de seulement trois ans, la petite fille de la regrettée Wafa Boudissa s'est avérée infectée elle aussi. De même que sa mère et son beau-frère. Les trois malades sont placés en quarantaine au niveau de l’hôpital de Aïn Kebira, où ils reçoivent un traitement.

Les ministres de la Santé et de la Solidarité, cas suspects ?

Pour rappel, au lendemain du décès de la praticienne contaminée, le ministre de la Santé et son homologue de la Solidarité ont rendu visite à sa famille. Dans les images diffusées suite à cette visite de soutien, on voit les deux ministres bafouer les mesures de protection, en multipliant les gestes d'affection envers les proches éplorés. D'aucuns se demandent si les deux responsables ne devraient pas subir des tests de dépistage maintenant que trois membres de cette famille se sont révélés porteurs du virus.

En tous cas, il y a de quoi les considérer comme des cas suspects qui risquent de mettre en péril la vie des autres, notamment leurs proches et les personnels qui travaillent au sein de leurs départements respectifs. Pis, les deux ministres ne sont pas les seuls cas suspects, sachant qu'ils étaient accompagnés d'une forte délégation le jour de la visite au domicile familial de la défunte.

Lire aussi : Décès du Dr Wafa Boudissa : Les médecins protestent, le directeur de l’hôpital limogé ans,