Une opération de désinfection des mosquées a été lancée lundi 18 mai à travers l'ensemble du territoire national. Le coup d'envoi de cette campagne a été donné à partir de la wilaya d'Oran. Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, qui a procédé à son lancement, a cependant tenu à préciser que la désinfection des mosquées ne signifie pas leur réouverture. 

"La campagne ne signifie pas l'ouverture des mosquées après l'Aïd", a déclaré, en effet, le ministre, expliquant que cette opération est plutôt destinée à sensibiliser et à expliquer aux gens "que tant que nous respectons les mesures préventives, nous réduirons la durée du confinement". Il ajoute que cette action d'hygiène publique est "un message à tous les Algériens que nous sommes, légalement et juridiquement, tenus de respecter toutes les mesures préventives qui nous protègent de cette pandémie mortelle".

Une déclaration qui coupe court à la folle rumeur selon laquelle les mosquées seraient rouvertes à l'issue de cette opération de désinfection organisée par le ministère. En effet, d'aucuns voyaient en l’instruction du ministère des Affaires religieuses de désinfecter les mosquées le prélude de la réouverture prochaine de ces lieux de culte en Algérie. Certains sont allés jusqu'à prédire que la prière de l'Aïd se déroulera dans les mosquées.

Pourtant, la commission ministérielle de la fatwa avait affirmé, il y a quelques jours, que l'accomplissement de la prière de l'Aïd el-Fitr devait "se faire à domicile, en groupe avec les membres d’une même famille ou individuellement, ou sur les lieux de travail pour les gens qui assurent la permanence". Et c'est ce qui est toujours maintenu.

Quant aux mosquées, elles ne seront rouvertes qu'une fois la situation sanitaire se sera stabilisée, ce qui passe par le respect des mesures préventives de lutte contre cette pandémie. L’opération de désinfection des mosquées a, d'ailleurs, été organisée sous le slogan : « Celui qui reste chez lui est en sécurité ». Belmehdi a souligné que ce slogan a été choisi pour rappeler au citoyen que «ne sortir qu’en cas de nécessité et respecter les règles de prévention et du confinement assurent sa propre sécurité et protection et celle de sa famille ».