Le gouvernement a fixé les modalités de rapatriement des dépouilles des Algériens décédés du coronavirus à l’étranger à travers un arrêté interministériel, publié au Journal officiel de ce dimanche 31 mai.

L’arrêté dispose ainsi que le rapatriement des dépouilles des Algériens morts du Covid-19 à l’étranger, « s’effectue dans le respect des procédures prévues (…), relatives à l’autorisation d’inhumer délivrée par le président de l’assemblée populaire communale et à l’autorisation de transfert de corps, délivrée par le chef du poste consulaire compétent».

En outre, le même article précise que « l’autorisation de transport de la dépouille n’est remise par le chef du poste consulaire compétent qu’après un engagement écrit du service de pompes funèbres concerné, de prendre toutes les mesures de protection et de prévention contre la propagation de contamination, et ce, en sus du dossier réglementaire».

Il faut noter que l’arrêté, signé par les ministres de l’Intérieur, de la Santé et des Affaires religieuses, n’a donné aucune date pour le début de l’opération. Pour rappel, le député de la diaspora Samir Châabna avait révélé, le 13 avril dernier, que le rapatriement des Algériens morts des suites du Covid-19 en France serait possible. Mais après une période de 6 à 12 mois suivant l’enterrement en France.

Quid des dépouilles des étrangers décédés en Algérie ?

Par ailleurs, le dernier numéro du Journal officiel a également abordé le cas des dépouilles des étrangers décédés en Algérie. L’arrêté interministériel dispose que « l’inhumation de la dépouille d’une personne étrangère en Algérie ne peut, en aucun cas, s’effectuer sans l’accord de sa famille ou de sa représentation diplomatique ou consulaire accréditée en Algérie, en respect des délais de conservation des dépouilles ».

En outre, la même source précise que le transfert vers l’étranger des dépouilles des personnes étrangères s’effectue dans le respect « des mesures et procédures relatives au transport des dépouilles prévues par le présent arrêté ».

Lire aussi : Algériens morts en France : 742 dépouilles rapatriées depuis le 19 mars