L'ambassade des États-Unis d'Amérique en Algérie a encensé le chercheur algérien Abdelkader Mohamedi, installé depuis quelques années aux Etats-unis, pour ses travaux de recherche sur le coronavirus. Le représentant des Etats-Unis en Algérie a vanté, ce lundi 8 juin, les mérites du chercheur dans un communiqué publié sur la page Facebook de l'ambassade.

Ainsi, l'ambassadeur déclare : « Nous sommes fiers du docteur Abdelkader Mohamedi ». Il ajoute que cette fierté découle des travaux du professeur assistant à l’université de Cincinnati, département de radiologie, Abdelkader Mohamedi. Celui-ci a piloté ces derniers mois une étude, en compagnie d’une équipe de chercheurs, dont faisait partie sa femme, sur l’impact du coronavirus sur le plan neurologique.

L'équipe de chercheurs a étudié 725 cas de coronavirus. Elle a conclu que le virus a un effet sur le système nerveux central, y compris les cas les plus courants de traumatisme cérébral. Le Dr Mohamedi a également publié une étude sur les développements en neuroscience .

Cette reconnaissance arrive après celle des médias américains qui ont vanté les mérites du chercheur suite à la publication de ses travaux sur les symptômes post-traumatiques provoqués par le Covid-19. Cette étude, publiée dans la célèbre revue scientifique américaine Radiologie, fin mai dernier, a eu un retentissement mondial, notamment parmi la communauté scientifique.

Depuis, Abdelkader Mohamedi est couramment cité et félicité pour ses contributions dans le domaine scientifique par des milliers d’internautes. Le docteur, qui a fait ses études à la faculté de médecine d’Alger, où il a eu son diplôme en 2008, est devenu une célébrité mondiale. Il fait partie des rares chercheurs dont les travaux ont abouti à des résultats concrets et en un temps record. Ses études sur le coronavirus ouvrent des pistes intéressantes pour trouver un remède à cette pandémie qui a paralysé le monde.

Lire aussi : État-Unis : Un chercheur algérien critique violemment Donald Trump