En dépit de la persistance du risque sanitaire, les manifestations de soutien aux détenus d'opinion continuent en Kabylie. Une nouvelle marche a été organisée ce mardi 9 juin dans la localité de M'Chedallah, dans la wilaya de Bouira.

En effet, cette ville de la wilaya de Bouira a renoué avec le mouvement de contestation populaire. Des centaines de citoyens sont descendus dans la rue, pour réclamer la libération des prisonniers politiques. « Libérez les détenus ! », criaient-ils en sillonnant les différentes ruelles de la localité. Les manifestants, de tous les âges, ont arboré les portraits de différents prisonniers politiques algériens, dont Karim Tabbou et Samir Benlarbi.

Il faut dire, toutefois, que certains manifestants ont ignoré les consignes de prévention contre le coronavirus. Point de distanciation sociale et rares étaient ceux qui portaient le masque de protection sanitaire.

Ces manifestations reprennent doucement depuis le mois de Ramadan dernier. Les habitants des localités de Tizi Gheniff, Draâ Ben Khedda, Ath Ouacif (Tizi Ouzou), et Kherrata (Bejaïa), ont initié des actions de rue, en dépit des mesures de confinement, pour exiger l'arrêt de la répression contre les activistes du Hirak.

Manifestation de la diaspora

Au Canada, une manifestation, en solidarité avec les détenus, a été également organisée, ce mardi, par les membres de la communauté algérienne. En effet, des ressortissants algériens établis dans ce pays de l'Amérique du Nord ont tenu un rassemblement pour réclamer le libération de Karim Tabbou et consorts. La semaine passée, c'étaient des Algériens installés dans capitale française Paris, en France, qui ont organisé un mouvement de contestation pour les mêmes revendications.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Lire aussi : Libération prochaine de Tabbou et Benlarbi : Le porte-parole de la présidence s’exprime