Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a avoué, lors de sa rencontre périodique avec des responsables de médias nationaux, vendredi 12 juin, que l’Algérie et la France étaient deux Etats liés que par des intérêts communs. Des intérêts qui les obligent à travailler ensemble.

En effet, questionné sur les relations algéro-françaises, le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué que « l'Algérie et la France sont deux grands Etats, en Afrique pour l’un et en Europe pour l’autre, qui ont des intérêts communs les obligeant à travailler ensemble». Néanmoins, «cette bonne intention se heurte parfois à des tentatives de lobbies de susciter des conflits. Par conséquent de nuire à ces intérêts », ajoute le président Tebboune.

Des relations algéro-françaises qui fluctuent

En outre, Abdelmadjid Tebboune soutient n’avoir aucun problème avec le président français, Emmanuel Macron, avec lequel il dit entretenir de bonnes relations. À ce propos, Tebboune met en avant les positions prises par Emmanuel Macron, qui honorent, selon lui, l’Algérie, notamment sur la question de la mémoire et les crimes commis durant le colonialisme français.

Notons que cette déclaration du président de la République à propos de l’instabilité des relations algéro-françaises intervient à la lumière de la diffusion, par deux chaînes publiques françaises, d’un reportage sur le Hirak très contesté en Algérie. En effet, le documentaire « Algérie, mon amour », diffusé dans la soirée de mardi 26 mai sur France 5, avait provoqué un tollé dans le pays.

Par ailleurs, toujours dans le registre politique extérieure, le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, a évoqué les relations entre l'Algérie et les Etats-Unis, en mettant l'accent sur « l’amitié de longue date et le respect mutuel existant entre les deux pays outre les accords stratégiques ayant trait à la lutte contre le terrorisme et bien d'autres domaines ».

Lire aussi : France-Algérie : Ce que Emmanuel Macron et Abdelmadjid Tebboune se sont dit