L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué mardi 16 juin les avancées enregistrées par des chercheurs britanniques. Il s'agit d'un nouveau médicament contre le coronavirus le Dexaméthasone. L'organisation a annoncé qu'elle allait mettre à jour ses recommandations sur le traitement des personnes atteintes de coronavirus. Elle a décidé de prendre en compte les résultats de l'essai clinique sur le Dexaméthasone.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé a affirmé dans un communiqué que "c'est le premier traitement avéré qui réduit la mortalité chez les patients atteints par le Covid-19 sous assistance d'oxygène ou de respirateur".

Cette annonce vient après celle des résultats très concluants des vastes essais menés par la clinique Recovery. Ce puissant anti-inflammatoire, le Dexaméthasone, a montré des résultats très encourageants. Il réduit  le risque de décès chez les patients présentant de graves complications respiratoires. Le médicament est disponible et peu coûteux. Il est déjà administré au Royaume-Uni. Le médicament devrait servir de traitement de base pour soigner le Covid-19.

Les responsables de la clinique britannique Recovery affirment que « le Dexaméthasone est le premier médicament dont on observe qu'il améliore la survie en cas de Covid-19 ». Ils indiquent qu' « une mort sur huit pourrait être évitée grâce à ce traitement chez les patients placés sous ventilation artificielle ».

Un espoir pour les cas les plus désespérés

Par ailleurs, le directeur médical du NHS, le service public de santé en Grande-Bretagne, le Pr Stephen Powis a déclaré que « c'est une avancée majeure dans la quête de nouvelles manières de traiter les malades du Covid ». Le professeur ajoute que « le bénéfice en termes de survie est important chez les patients qui sont suffisamment malades pour avoir besoin d'oxygène, pour qui le Dexaméthasone devrait désormais devenir le traitement de base". Il conclut que le Dexaméthasone n'est pas cher, déjà commercialisé et peut être immédiatement utilisé pour sauver des vies à travers le monde ».

Il faut signaler que ce médicament est déjà utilisé dans de nombreuses indications pour son effet anti-inflammatoire puissant. La clinique a administré ce traitement dans le cadre de ses essais à 2 104 patients pendant 10 jours.  Les chercheurs de la clinique ont comparé les résultats à ceux des 4.321 autres patients qui ne l'avaient pas reçu et ont déterminé que le traitement a réduit d'un tiers la mortalité chez les malades placés sous ventilation artificielle.

Les chercheurs ont aussi constaté que la mortalité a été réduite d'un cinquième chez des patients moins gravement atteints, à qui on administrait de l'oxygène grâce à un masque, sans les intuber. Par contre, le traitement n'a montré aucun bénéfice pour les patients qui ne nécessitaient aucune assistance respiratoire.

Lire aussi : Coronavirus : Les spécialistes font le bilan du traitement à la chloroquine