Algérie : Jusqu'à 40 °C attendus dans plusieurs wilayas à partir de dimanche

De nombreuses wilayas vont connaître des températures records à partir de demain, où le mercure atteindra les 40 degrés. L’Office national de la météorologie (ONM) a mis en garde contre une augmentation sensible des températures pour toute la semaine prochaine. Alors que les wilayas du sud connaissent une forte vague de chaleur avec un mercure qui frôle les 48 degrés.

L'été s'installe en Algérie. Le premier jour de la saison estivale va commencer avec de fortes températures. Selon les prévisions des services météorologiques, les températures dans les régions du nord vont osciller entre 35 à 38 degrés. Elles pourraient même atteindre les 40 degrés. Cette hausse des températures sera beaucoup plus ressentie dans les wilayas de l'intérieur du pays et va durer au moins jusqu'à la fin de la semaine.

En outre, Météo Algérie prévoit également un temps caniculaire au Sud algérien, notamment dans les wilayas du sud-est, comme Ouargla, El Oued, Biskra et Illizi. Les températures avoisineront 48 degrés. Il faut dire que cette vague de chaleur s’annonce après plusieurs jours marqués par des températures plutôt clémentes.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

Hassi Messaoud, ville la plus chaude du monde

Par ailleurs, les services météorologiques mondiaux ont classé la ville de Hassi Messaoud, située à Ouargla dans le sud de l'Algérie comme étant la ville la plus chaude du monde en ce samedi 20 juin. Avec 48 degrés Celsius enregistrés, Hassi Messaoud est arrivé en tête des villes les plus chaudes au monde. Une autre ville algérienne arrive en 2e position. Il s'agit de In Salah avec 47 degrés Celsius.

Notons que Météo Algérie prévoit pour cette année un été plus chaud et plus sec que la normale. Selon les prévisions de l’Office national de météorologie (ONM), les températures seront plus élevées que la normale sur l’ensemble du territoire national, durant les mois de juin, juillet et août. À ce propos, le directeur du Centre climatologique national (CCN), Salah Sahabi-Abed, avait expliqué que « d’après les résultats, les modèles de prévisions saisonnières prolongent le scénario de prévisions hivernales et printanières. Ces prévisions relatent des températures anormalement chaudes sur l’ensemble de la Méditerranée ainsi que l’Algérie ».


Vous aimez cet article ? Partagez !