Le Conseil des ministres réuni ce dimanche 28 juin, sous la présidence d’Abdelmadjid Tebboune, a été consacré à l’examen de la situation relative aux secteurs de l’Énergie, des Travaux publics et de la Santé. Plusieurs décisions et recommandations importantes ont été annoncées à l’issue de cette réunion.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a ordonné  de garder encore les frontières terrestres, aériennes et maritimes du pays, fermées. Le chef de l’Etat a également instruit les services compétents de durcir les sanctions contre les contrevenants aux mesures de prévention et de lutte contre le coronavirus.

Abdelmadjid Tebboune a instruit le Premier ministre d'étudier avec le comité scientifique de contrôle et de suivi de la pandémie, les mesures qui devraient être prises pour endiguer la propagation de la covid 1.  Le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid a proposé d'intensifier les campagnes de sensibilisation et d’appliquer des sanctions plus sévères contre les contrevenants, soulignant que la lutte contre la pandémie, et à moins que le vaccin  ne soit découvert, n’est pas encore terminée. Le ministre a évoqué la possibilité de réinstaurer le confinement partiel dans certaines wilayas touchées par la pandémie.

Abdelmadjid Tebboune veut renforcer le trafic aérien et maritime

Sur le plan économique, Abdelmadjid Tebboune a ordonné l’accélération des projets de liaisons électriques et gazières des zones agricoles et industrielles. Il a en outre, donné des instructions au Premier ministre de prendre contact avec le partenaire chinois afin de relancer l’étude du projet du port d’El Hamdania, situé dans la commune de Cherchel. Selon la présentation le projet sera exécuté avec un cofinancement algéro-chinois, avec un prêt du Fonds national d’investissement et de la banque chinoise Exim-BANK.

Par ailleurs, Abdelmadjid Tebboune a instruit le ministre des Transports d’œuvrer à renforcer le transport aérien et maritime et d’augmenter les capacités des entreprises algériennes dans le domaine. Il a demandé au ministre de reconsidérer le transport sous toutes ses formes en exploitant les capacités disponibles pour stimuler le trafic aérien intérieur et regagner la position de l'Algérie dans le transport maritime. Et ce en élargissant la flotte navale pour assurer le transport des passagers et des marchandises vers et depuis l'Algérie, » a indiqué le communiqué du conseil des ministres.