Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a dévoilé, dimanche 28 juin, lors du Conseil des ministres périodique, une nouvelle stratégie d’hospitalisation des personnes atteintes du coronavirus en Algérie. Cette nouvelle disposition se base sur la réduction de la durée d'hospitalisation des patients et sur un suivi médical à domicile dans certains cas.  

Au cours de son intervention lors du Conseil des ministres, Abderrahmane Benbouzid a expliqué que face à la hausse des cas de Covid-19 en Algérie, son ministère a adopté, depuis le 10 juin en cours, « une nouvelle stratégie ». Cette dernière est basée, « dans un premier temps, sur la réduction de la durée d’hospitalisation des patients à cinq jours et la détermination, dans un second cas, des cas nécessitant une plus longue hospitalisation en fonction du degré de gravité et de complexité, en soumettant les cas asymptomatiques à un suivi médical en dehors de l’hôpital, » indique le communiqué du Conseil des ministres.

Le ministre a informé que ces nouvelles mesures « ont permis de rajouter plus de 3 000 lits supplémentaires depuis le début du mois en cours, portant leur nombre total à 13 395 lits, outre l’augmentation des capacités et des moyens de traitement, par la mise à disposition de plus d’équipements de dépistage et de protection ».

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Le ministre de la Santé évoque l’éventualité d’un reconfinement partiel

Le ministre de la Santé a proposé, également, l’intensification des campagnes de sensibilisation et « un durcissement des sanctions à l’encontre les contrevenants ». Il a affirmé que la lutte « contre la pandémie, en l’absence d’un vaccin, laisse toutes les hypothèses ouvertes, y compris l’éventualité d’un reconfinement partiel pour endiguer sa propagation ».

De son côté, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est étonné de l’irresponsabilité de certains citoyens « qui veulent faire accroire aux autres que le Covid-19 n’est qu’un mythe à visées politiques ». Le chef de l’Etat a ordonné « le durcissement des sanctions à l’encontre de tous les contrevenants, individuellement ou collectivement, aux mesures de prévention ». Il a, par ailleurs, donné des instructions pour le renforcement de la surveillance épidémiologique, du contrôle quotidien du fonctionnement des hôpitaux et du stock de matériels de dépistage.

En outre, Tebboune a ordonné le maintien de la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes « jusqu’à ce que Dieu nous libère de ce fléau ».

« Il a également instruit le Premier ministre d’étudier les mesures à prendre avec le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus afin de décider des actions à entreprendre dans les prochains jours en vue de briser la chaîne de contamination et de circonscrire les foyers épidémiques », conclut le communiqué.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Lire aussi : Algérie : Voici les principales annonces du Conseil des ministres