La wilaya de Sétif est en train de devenir un véritable épicentre du coronavirus en Algérie. La journée du 30 juin 2020, elle a enregistré 64 nouvelles contaminations. Pour endiguer cette maladie, les autorités comptent aller jusqu'à instaurer un confinement total. C'est ce qu'a déclaré Ryad Mahyaoui, membre du comité scientifique de lutte contre la Covid-19.

Intervenant ce mercredi 1 juillet sur les ondes de la radio nationale, le professeur Ryad Mahyaoui qui est également chef de service réanimation au CNMS à l’hôpital de Sétif a indiqué que les deux prochaines semaines seront décisives. Il a affirmé que si la situation ne s'améliore pas dans les quinze jours à venir, "Sétif peut aller vers un confinement total, comme c’était le cas auparavant pour la wilaya de Blida", précise-t-il. Plus encore, le même responsable a affirmé que les autorités locales avaient reçu des instructions pour "fermer des quartiers et même des régions ", si la situation l’exigeait.

Pour éviter cette situation chaotique, les mêmes autorités ne lésineront pas sur les moyens et mettront tout en oeuvre. Le professeur Ryad Mahyaoui a fait savoir que "la cellule opérationnelle a pris des mesures très strictes pour les enquêtes épidémiologiques avec traçage des cas et réalisation des tests".

La fermeture des quartiers et des régions n'est pas à écarter

Il a souligné en outre que le service qu'il dirige au sein de l'hôpital de Sétif était complètement saturé et que tous les lits étaient occupés, et ce, à force d'accueillir quotidiennement de nouveaux malades. Pourtant, la sonnette d'alarme a été tirée depuis un certain temps déjà.

Il a également noté que le Comité scientifique a "pris des mesures pour pouvoir dégager des malades, qui n’ont pas besoin d’être hospitalisés, sur des lieux dédiés, notamment des centres de formation, des cités universitaires et pourquoi pas des hôtels pour essayer de désengorger les hôpitaux". Enfin, notons que la wilaya de Sétif fait partie des 29 wilayas du pays soumises actuellement à un confinement partiel.

Lire aussi : Covid-19: L’Algérie enregistre un nouveau record de contaminations