Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a affirmé, ce samedi 4 juillet dans un entretien exclusif accordé à France 24, que l’Algérie n’avait aucun problème avec le Maroc. Mais « il semble que ce sont les frères marocains qui ont problème avec nous », a-t-il déclaré. 

Abdelamdjid Tebboune s’est exprimé sur les tensions qui émaillent les relations entre l’Algérie et le Maroc depuis quelques mois. « J’espère que ça va s’arrêter. Nous souhaitons le plus grand bonheur et tout le développement au peuple marocain frère. Nous n’avons aucun problème avec les Marocains. Il semble que ce sont les frères marocains qui ont problème avec nous », a-t-il déclaré.

Réagissant à une question sur le risque d’une escalade militaire entre les deux pays, notamment suite aux informations sur les constructions de bases militaires sur les frontières, Tebboune a exclu une nouvelle escalade. « Je ne pense pas. La sagesse a toujours prévalu entre les deux pays ». Il reconnaît, néanmoins, que « jusqu’à présent, l’escalade était verbale mais nous constatons que nos frères marocains passent à une autre forme ».

Tebboune évoque la fermeture des frontières entre l’Algérie et le Maroc

Abdelmadjid Tebboune a rappelé que la fermeture des frontières entre l’Algérie et le Maroc « est une réaction à une action humiliante pour le peuple algérien. Les frontières ont été fermées au moment de l’instauration du visa. Ce n’est pas le Sahara occidental ».

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Cependant, le chef de l’Etat algérien ne s’est pas montré favorable à l’idée de prendre une initiative envers le Maroc. « Maintenant, si eux pensent qu’il faut prendre une initiative, elle sera la bienvenue. Je pense qu’ils peuvent prendre une initiative qui va clore ce dossier », a-t-il conclu.