Les actes de mariage ne seront plus délivrés, et ce, jusqu'à nouvel ordre dans plusieurs wilayas. En effet, les walis ont envoyé, lundi pour certains et ce mardi pour le wali de Tizi Ouzou, des directives aux présidents des APC, afin de suspendre la délivrance des actes de mariages. Cette mesure rentre dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus.

Ainsi, les nouveaux mariés ou ceux qui comptent s'unir ne pourront pas se faire délivrer des actes de mariage dans plusieurs wilayas. C'est notamment le cas d'Alger, Batna, Mila, Boumerdes, Skikda, Oran, Bouira, Biskra, Jijel, Tamanrasset, El Bayadh, Adrar, Tipaza, Tebessa, Relizane, Tiaret et certaines communes de la wilaya de Blida. Tizi Ouzou s'est jointe à ces wilayas ce mardi 7 juillet.

Cette décision intervient comme mesure de lutte contre le coronavirus. Elle a pour objectif, selon les walis, de mettre un terme aux fêtes de mariage qui constituent un facteur aggravant la propagation de la pandémie. Ils affirment que "cette instruction est liée à la lutte contre la Covid-19 dont le nombre des cas est en hausse ces dernières semaines, selon les bilans quotidiens du Comité scientifique de suivi de l’épidémie en Algérie".

Nouveaux horaires du couvre-feu dans 18 communes de Sétif

Par ailleurs, dans le même objectif, le wali de Sétif a décidé d'instaurer un confinement partiel de 13 à 5 heures le lendemain dans 18 communes de la wilaya, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire.

Il faut souligner que les fêtes de mariage traditionnelles en Algérie ne dépendent pas de la délivrance de l'acte de mariage. Elles se font par consentement entre les familles. Les actes de mariage se font délivrer soit avant la fête, soit après la fête. Une réalité qui limite considérablement les effets estompés par cette instruction.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : « La situation est catastrophique à l’hôpital de Sétif »