Une nouvelle opération de rapatriement d'Algériens bloqués à l'étranger sera engagée dès la semaine prochaine. C'est ce qu'ont annoncé les services du Premier ministre, ce jeudi 16 juillet, dans un communiqué. A cet effet, plusieurs départements ont été appelés à la mobilisation, précise la même source. 

"Dans le cadre de la poursuite de l’opération de rapatriement des citoyens bloqués à l’étranger, le Premier ministre, Monsieur Abdelaziz Djerad, a instruit le ministre des Affaires étrangères, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, le ministre des Transports, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial en vue de mobiliser la flotte aérienne et maritime dans les prochains jours ainsi que les établissements hôteliers devant servir dans ce cadre pour la période de quatorzaine sanitaire préventive applicable aux personnes rapatriées", lit-on dans ledit communiqué.

Les services du Premier ministère assurent : "Nos représentations diplomatiques et consulaires seront mobilisées tous les jours de la semaine pour l’encadrement de cette opération et pour assister et aider les citoyens concernés jusqu’à leur retour au pays".

Priorité aux familles, aux malades et aux étudiants

Le document précise, cependant, que "cette opération qui sera engagée dès la semaine prochaine, privilégiera en premier lieu les familles bloquées ainsi que les personnes ayant effectué les déplacements pour des soins et nos étudiants à l’étranger". Le communiqué ajoute : "Nos citoyens inscrits pour le rapatriement seront avisés et contactés par nos postes diplomatiques et consulaires par e-mail et par SMS".

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Une nouvelle qui soulagera la catégorie d'Algériens concernée par cette mesure. Pour rappel, ils sont des dizaines, voire des centaines, à avoir lancé des cris de détresse depuis l'étranger, réclamant leur prise en charge.

Trois milliards de dinars mobilisés pour le confinement des rapatriés

A rappeler que plusieurs opérations de rapatriement ont été organisées depuis la suspension des liaisons aériennes et maritimes à cause du coronavirus. Selon le dernier Journal officiel, paru ce jeudi 16 juillet, l'Etat a mobilisé 3 milliards de dinars pour "les frais inhérents au confinement sanitaire préventif imposé pour les citoyens rapatriés de l’étranger".

Lire aussi : Les Algériens bloqués en France continuent de faire pression sur l’ambassade