Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, s'est exprimé sur les relations tendues entre l'Algérie et son voisin de l'Ouest, le Maroc. Le responsable algérien a notamment assuré que l'Algérie ne ferait aucun mal au Maroc et que le gouvernement algérien ne demandait que le respect de la part de la partie marocaine.

Invité par la chaîne Russia Today, le ministre algérien Sabri Boukadoum a assuré que l'Algérie ne nuirait pas à son voisin marocain. Interrogé sur les relations tendues entre les deux pays, le ministre algérien des Affaires étrangères est catégorique : « Vous n'entendrez pas de l'Algérie ou d'un responsable algérien des propos inappropriés ou déplacés à l’encontre du Maroc », a affirmé Boukadoum. Et d'enchaîner : « On ne va pas entrer dans les conflits de mots, d'insultes et de répliques. Vous n'allez pas entendre ça de notre part ».

Le chef de la diplomatie algérienne a voulu calmer les esprits : « Nous souhaitons le meilleur pour le Maroc et aucun mal ne viendra de l’Algérie. Nous ne demandons que le respect », a-t-il indiqué. Toutefois, le ministre algérien des Affaires étrangères a souligné que « cela ne changera pas les positions internationales de l’Algérie, connues et acceptées par le monde, y compris le Maroc ». Allusion faite au dossier du Sahara occidental.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

L'Algérie tente de calmer le jeu avec le Maroc

Avant de conclure à ce sujet, Sabri Boukadoum s'est dit convaincu que « l'avenir du Grand Maghreb arabe est dans son unité ». Et de souhaiter « le meilleur à tous nos voisins ».

Il faut noter que les propos du ministre algérien rejoignent ceux du président Abdelmadjid Tebboune. Le 4 juillet, le chef d'Etat avait exclu une nouvelle escalade entre les deux pays, en affirmant que « la sagesse a toujours prévalu entre les deux pays ». Cependant, Tebboune a reconnu que « jusqu’à présent, l’escalade était verbale mais nous constatons que nos frères marocains passent à une autre forme ». Référence faite aux projets marocains de construction de deux bases militaires près de la frontière.

Lire aussi : Construction de bases militaires près de la frontière avec l’Algérie : Tebboune lance un appel au Maroc