L'Algérie a réagi, ce dimanche 2 août, par le biais de son ministère des Affaires étrangères à la fermeture des frontières européennes aux Algériens. Dans un communiqué rendu public, le département de Sabri Boukadoum s'est dit surpris par la décision de l'Union européenne d'exclure l'Algérie de sa liste des pays "sûrs". 

Après l'ambassadeur d'Algérie à Bruxelles, qui s'est exprimé sur le sujet il y a quelques jours, c'est au tour du ministère des Affaires étrangères de réagir à la décision de l'Union européenne portant sur le retrait de l'Algérie de sa liste des pays dont la situation sanitaire est jugée "sûre".

"Le ministère des Affaires étrangères a pris connaissance de la récente liste actualisée des pays dont les citoyens sont autorisés à accéder au territoire de l’Union européenne et dans laquelle ne figure pas l’Algérie. Le ministère des Affaires étrangères marque sa surprise devant cette procédure", indique le communiqué du MAE.

Comme l'ambassadeur d'Algérie à Bruxelles, le département ministériel affirme que cette décision est sans incidence, dans la mesure où "l’Algérie a déjà décidé de maintenir ses frontières fermées". Cela, rappelle le même département ministériel, "par stricte adhésion au principe de protection de ses citoyens pour les prémunir des cas de Covid-19 importés". Ces cas importés sont d'ailleurs "à l’origine de la propagation initiale du virus en Algérie", fait remarquer le ministère des Affaires étrangères.

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

Une décision sans incidence sur l'Algérie

Le département de Sabri Boukadoum indique, par ailleurs, que "les moyens et les efforts colossaux engagés par l’Etat sont sans nul pareil dans de nombreux pays, où sont enregistrées de plus graves situations, avec des cas de contamination de loin supérieurs à ceux recensés en Algérie".

Rappelons que l'ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, était le premier à réagir à la décision de l'Union européenne. Il avait affirmé, lui aussi, que cette procédure serait sans effet sur l'Algérie.