Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a donné de nouvelles instructions pour accélérer les contacts avec les pays qui ont enregistré des avancées dans la recherche vaccinale contre le coronavirus. Le chef de l'Etat souhaite acquérir des doses suffisantes de vaccin anti-Covid-19 dès sa commercialisation. 

En effet, le président Tebboune a instruit, ce dimanche 2 août, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, à l'effet d'accélérer les contacts avec les pays qui ont développé un vaccin contre le coronavirus. Le chef de l'Etat veut acquérir des doses de vaccin dès sa mise en vente sur le marché, a indiqué, ce dimanche 2 août, un communiqué de la présidence de la République.

« Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a donné ce jour des instructions au Premier ministre pour accélérer les contacts nécessaires avec les pays où les recherches scientifiques ont avancé pour la production du vaccin anti Covid-19, et ce, en vue d'obtenir ce vaccin en quantités demandées dès sa commercialisation », lit-on dans le communiqué.

Pour rappel, le ministre de la Santé avait déclaré, le 31 juillet dernier, que l'Algérie allait acquérir des doses de vaccin anti-coronavirus dès qu'il serait disponible. Abderrahmane Benbouzid avait, aussi, annoncé qu’il avait entamé l’examen d'éventuels vaccins contre la Covid-19 que de nombreux laboratoires internationaux étaient en train de développer. En outre, il avait indiqué que l'autorité sanitaire suivait avec attention les différentes recherches dans ce domaine à travers le monde.

À lire aussi :  « L’Algérie sous Vichy » : Le documentaire d'ARTE qui recadre Zemmour

Par ailleurs, le président chinois Xi Jinping avait fait savoir, le 17 juin dernier, que les pays africains, dont l’Algérie, seraient les premiers à bénéficier du vaccin chinois contre le coronavirus. Le président chinois avait fait cette annonce lors du sommet extraordinaire Chine - Afrique. « La Chine travaillera avec l’ONU et l’OMS pour distribuer le vaccin en Afrique », avait-il promis.

Lire aussi : Vaccin contre le coronavirus : Où en est-on ?