Le chef de l'Etat algérien, Abdelmadjid Tebboune, a adressé un message au roi du Maroc, Mohammed VI. À l'occasion du 21e anniversaire de l’accession du souverain au trône, le président algérien a transmis ses félicitations à son voisin marocain, tout en souhaitant « davantage de progrès et de prospérité au peuple marocain frère », rapporte, ce mardi 4 août, l’agence de presse marocaine (MAP).

Abdelmadjid Tebboune a exprimé « ses sincères félicitations et ses meilleurs vœux au roi Mohammed VI et davantage de progrès et de prospérité au peuple marocain frère ».

Le chef de l'Etat algérien a également saisi cette occasion pour « réaffirmer la profondeur des liens de fraternité sincère qui unit les deux peuples frères, marquée par les valeurs d'entraide ancrées dans l'histoire commune ».  Tebboune a, en outre, fait part de « sa ferme détermination de continuer à œuvrer pour raffermir davantage les relations de fraternité, de bon voisinage et de coopération unissant les deux peuples frères ».

Les messages entre les chefs d'Etat algérien et marocain se multiplient

Pour rappel, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, avait déjà adressé, le 18 juin dernier, un message au roi du Maroc, Mohammed VI, après l’intervention cardiaque qu’il avait subie. Le chef d’Etat algérien avait souhaité un prompt rétablissement à son homologue marocain.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

De son côté, Mohammed VI avait adressé, dimanche 5 juillet, un message de félicitations au président algérien, à l’occasion de 58e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. Le souverain avait alors transmis « ses chaleureuses félicitations et ses sincères vœux au peuple algérien frère de davantage de progrès et de prospérité ».

Il faut dire que ces échanges de messages interviennent dans un contexte de vives tensions diplomatiques entre les deux pays. Dans une interview accordée à la chaîne France 24, Abdelmadjid Tebboune avait affirmé que l’Algérie n’avait aucun problème avec le Maroc. Mais selon lui, « il semble que ce sont les frères marocains qui ont un problème avec nous ».

Lire aussi : Algérie-Maroc : Comprendre les rivalités entre les deux pays (Vidéo)