Les étudiants algériens se trouvant en France pourront déposer leurs demandes de titres de séjour à partir du 15 septembre prochain. C'est ce qu'ont indiqué les différentes préfectures françaises qui précisent toutefois que la procédure se ferait via internet.

L'étude des demandes des titres de séjour en France pour les étudiants étrangers, dont les Algériens se fera en ligne cette année. C'est ce qu'a annoncé la préfecture de la Seine-Saint-Denis qui a indiqué mercredi 5 août à travers un communiqué qu' « à compter du 15 septembre 2020, le dépôt des demandes de titres de séjour des étudiants étrangers (première demande et/ou renouvellement) ferait l'objet d'un traitement dématérialisé dans le cadre du déploiement de l'ANEF (Administration numérique des étrangers en France) ».

Par ailleurs, la même préfecture souligne que les concernés par cette démarche sont « les détenteurs d'un visa D étudiant algérien, d'un visa de long séjour valant titre de séjour (VLS-TS) ou d'un titre de séjour ». La même source ajoute que « les détenteurs de visas concours et les mineurs scolarisés ne seront pas concernés par cette téléprocédure ».

Les visas d’études pour les Algériens toujours suspendus

En Algérie, de nombreux étudiants attendent toujours une réponse à leurs demandes de visa d'études en France. Suspendue à cause de la propagation du coronavirus, la délivrance de visas d’études pour les Algériens désirant suivre leur cursus universitaire en France ne reprendra vraisemblablement pas de sitôt.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

En effet, le Consulat général de France à Alger a indiqué le 23 juillet dernier, que la reprise de l'opération ne pourrait intervenir qu'une fois les frontières entre l'Algérie et la France ouvertes. « Vous avez déposé une demande de visa de long séjour pour étudier en France auprès du centre VFS Global à Alger et la réponse tarde à venir. Pour mémoire, la frontière Schengen entre la France et l’Algérie est toujours fermée. Le visa de long séjour pour études n’autorise pas son franchissement. Aucun visa n’est donc délivré » est-il affirmé.

Le consulat affirme, en revanche, que la réception des demandes sera maintenue, soulignant que la délivrance des visas reprendra à l’ouverture des frontières. Une possibilité que le gouvernement algérien écarte pour le moment à cause de la propagation du virus dans le pays.

Lire également : Visa d’étude pour les Algériens en France : Les universités haussent les frais d’inscription