Alors que des partis politiques, des avocats, des activistes ainsi que les ONG de défense des droits humains et les journaux dans le monde entier continuent de dénoncer la condamnation du journaliste Khaled Drareni, l'expert algérien dans les droits de l’Homme établi au Canada, Sofiane Chouiter, a saisi, mardi 11 août, l’Organisation des Nations unies (ONU) ainsi que l'Union africaine (UA) pour intervenir en faveur du journaliste.

Sofiane Chouiter a affirmé : "Nous avons saisi des rapporteurs spéciaux de l’ONU sur la détention et la condamnation de Khaled Drareni, ainsi que le rapporteur de l’Union africaine (UA) sur la liberté d’expression et des défenseurs des droits humains". Il a ajouté : "Nous avons saisi trois rapporteurs spéciaux de l’ONU chargés des questions des droits de l’homme. Nous avons également saisi le groupe de travail sur la détention arbitraire appartenant à l’ONU".

L'expert a également indiqué que de la diaspora algérienne au Canada ainsi que celle établie aux Etats-Unis se sont mobilisées pour organiser le soutien au journaliste emprisonné. "Nous sommes en contact avec la commission des droits de l’homme du Congrès américain, pour l’adoption de l’affaire Drareni et l’intervention auprès des autorités algériennes, en vue de sa libération sans condition", a encore fait savoir Sofiane Chouiter.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

La diaspora veut faire pression sur le gouvernement algérien

Sofiane Chouiter explique ses démarches par une volonté de mettre la pression sur le gouvernement algérien. Il rappelle que "l’expérience nous a montré que le recours aux mécanismes régionaux et internationaux de protection des droits de l’homme pousse les autorités algériennes à réagir".

Il faut rappeler que le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger a condamné le journaliste Khaled Drareni à trois ans de prison ferme et 50 000 dinars d’amende, lundi 10 août. Le journaliste est poursuivi pour "atteinte à l’unité nationale" et "incitation à attroupement non armé".

Lire aussi : Observ’Algérie exige la libération immédiate du journaliste Khaled Drareni