De nombreux avocats et journalistes ont annoncé, mercredi 12 août, la naissance du Comité national de soutien à Khaled Drareni. Parmi les initiateurs de cette démarche figurent les avocats Zoubida Assoul et Abdelghani Badi, ainsi que les journalistes Mohammed Sidoummou et Mohamed Iouanoughene. 

En effet, de nombreuses personnalités ont annoncé, mercredi, lors d'une conférence de presse tenue au siège de SOS Disparus, la création du Comité national de soutien au journaliste Khaled Drareni. Cette démarche intervient suite à la condamnation du journaliste et correspondant par le tribunal de Sidi M'hamed d'Alger à trois ans de prison ferme. Le comité a, donc, pour objectif la libération de Khaled Drareni.

Le journaliste Mohammed Sidoummou a qualifié la condamnation de Khaled Drareni « d'anticonstitutionnelle et illégale ». Il explique que le correspondant de TV5 Monde a été jugé en sa qualité de journaliste, alors que l'article 51 de la Constitution interdit l'emprisonnement des journalistes. Cette condamnation, dénonce Mohammed Sidoummou, contredit les discours du pouvoir qui évoque une nouvelle ère pour la presse algérienne.

Pour sa part, Zoubida Assoul, membre du collectif de défense de Khaled Drareni, est revenue sur le déroulement du procès. L'avocate explique que le dossier a pris une autre tournure lorsque « le chef de l'Etat l'a qualifié (Khaled Drareni) d'espion ». C'est ainsi que la défense a constaté, souligne Zoubida Assoul, que lors du procès, le juge a questionné Khaled Drareni sur des faits n'ayant aucun rapport avec le dossier.

À lire aussi :  Royaume-Uni : Facilitation de l'expulsion des délinquants étrangers

Rappelons que la condamnation du journaliste Khaled Drareni a suscité l'indignation et la colère de l'opinion publique. De nombreuses organisations de défense de la liberté de la presse et des droits de l'homme, dont Amnesty France, ont qualifié le verdict de « scandaleux » et de « persécution judiciaire ».

Lire aussi : Observ’Algérie exige la libération immédiate du journaliste Khaled Drareni