Le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial a mis en place un protocole sanitaire anti-Covid-19 pour la relance des activités touristiques. Ce protocole a été notifié aux opérateurs qui activent dans le secteur. Il sera mis en pratique dès la reprise des activités, prévue samedi 15 août en Algérie.

Ainsi, les hôteliers, agences de voyages, activités thermales, remise en forme et thalassothérapie, restaurants et activités artisanales seront soumis à un protocole sanitaire bien précis. Ces règles seront aussi mises en pratique sur des plages surveillées et autorisées à la baignade ainsi que dans des espaces de détente et de loisirs, des hôtels, des cafés et des restaurants qui rouvriront de façon graduelle.

Ce protocole consiste, entre autres, à équiper les établissements de masques, de gels hydroalcooliques et de marquages au sol pour organiser la distanciation. Le mouvement des personnes doit éviter les croisements, et vitres en plexiglas à l’accueil. Ce protocole consiste, aussi, en le nettoyage des lieux de passage (lobby, ascenseurs) ou encore les poignées des portes, les interrupteurs, les clefs des chambres, les télécommandes de TV..

Pistolets thermiques à l'entrée des établissements

Le ministère du Tourisme a également prévu des pistolets thermiques pour la prise de température à l’entrée des établissements. Le protocole exige « le respect des mesures barrières, limiter le nombre de baigneurs dans les piscines, selon leur capacité, et mettre en œuvre les consignes sanitaires adéquates, telles que le nettoyage et la désinfection systématiques ». Une mesure qui ne sera pas mise en pratique de sitôt, étant donné que les piscines ne sont pas encore autorisées à ouvrir alors qu'elles sont les principaux atouts des hôtels.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de trafic de migrants et de cocaïne de et vers l'Algérie

Par ailleurs, en ce qui concerne la restauration, il est demandé de supprimer le self-service et de respecter l’impératif de distanciation physique pour le service restauration. Il est aussi recommandé d'opter pour le room service et la restauration en plein air. Le ministère exige de renforcer les mesures d’hygiène qui touchent le débarrassage des plateaux, chariots, serviettes, verres, nappages, etc. Il oblige les restaurateurs à renforcer les mesures d’hygiène dans les espaces de production et de services (cuisines, restaurants, chambres…).

Lire aussi : Coronavirus : Les conséquences désastreuses sur le secteur du tourisme en Algérie